Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.12.2010 08h14
L'Assemblée nationale cambodgienne ratifie l'accord de coopération ASEAN-Inde

L'Assemblée nationale cambodgienne a adopté mardi le projet de loi sur la ratification de l'Accord-cadre sur la coopération économique globale entre l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) et l'Inde.

"L'accord vise à renforcer et améliorer la coopération sur l'investissement, le commerce et la politique économique entre l'ASEAN et l'Inde", a indiqué mardi Kong Vibol, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, dans son discours prononcé dans l'Assemblée. "Les principaux éléments de l'accord couvrent la zone de libre échange en matière de marchandises et d'investissements, ainsi que les domaines de la coopération économique".

L'Assemblée nationale a également ratifié les accords sur les marchandises et sur l'établissement d'un mécanisme au but de résoudre les disputes dans le cadre de l'Accord-cadre sur la coopération économique globale entre l'ASEAN et l'Inde.

D'après Kong Vibol, le volume du commerce bilatéral entre le Cambodge et l'Inde n'est pas encore important. Le Cambodge exporte à l'Inde des produits tels que l'huile de palme et de grain et les vêtements, et importe de l'Inde des médicaments et ses accessoires textiles.

L'Accord-cadre sur la coopération économique globale entre l'ASEAN et l'Inde a été signé par le Premier ministre indien et les chefs des gouvernements des pays membres de l'ASEAN lors du 2e sommet ASEAN-Inde tenu le 8 octobre 2003 à Bali, Indonésie.

L'ASEAN regroupe Brunei, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, les Philippines, Singapour, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : les bénéfices des grandes entreprises industrielles en hausse de 49,4% pour les onze premiers mois
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher