Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 31.12.2010 08h14
Russie: deux ex-magnats du pétrole condamnés à 14 ans de prison

Deux ex-magnats du pétrole, Mikhaïl Khodorkovski et Platon Lebedev, ont été condamnés à 14 ans et 13 ans et demi de prison, a annoncé jeudi un juge de Moscou.

Les deux associés en affaires étaient inculpés de vol à grande échelle en groupe organisé et de tentative de légalisation de biens volés.

Les peines déjà purgées par les deux hommes depuis 2005 pour fraude et évasion fiscale seront déduites de ce total, selon le verdict.

M. Khodorkovski, condamné pour avoir volé du pétrole à sa propre entreprise et en avoir blanchi le produit, et M. Lebedev, avaient été condamnés en 2005 à neuf ans de prison pour fraude et évasion fiscale. Leurs peines avaient par la suite été réduites à huit ans.

Alors que leur premier procès touchait à sa fin en 2009, les deux hommes avaient été ramenés de la région de Chita en Sibérie jusqu'à Moscou pour y subir un second procès.

Le juge de Moscou n'avait vu aucune raison de suspendre le jugement des deux hommes.

Le juge a considéré comme « raisonnables » les estimations de l'accusation selon lesquels M. Khodorkovski, ex-PDG de Ioukos, et M. Lebedev, ex-dirigeant de Menatep, avaient dérobé plus de 892 milliards de roubles (29 milliards de dollars) de pétrole.

Les avocats des deux accusés ont déclaré qu'ils feraient appel de ce verdict devant le tribunal municipal de Moscou.

Le ministère russe des Affaires étrangères a rejeté les critiques occidentales qualifiant ce procès de pressions inacceptables.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un haut fonctionnaire du PCC rencontre le premier chauffeur de train à grande vitesse de Chine
Un vice-Premier ministre chinois souligne le rôle des finances dans le contrôle macro-économique
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher