Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 02.01.2011 10h42
Le Pakistan et l'Inde vont échanger leurs données nucléaires

Le Pakistan et l'Inde s'échangeront des listes d'installations et d'équipements nucléaires samedi malgré les tensions qui existent entre les deux voisins depuis les attentats de Bombay en 2008 qui ont interrompu le processus de dialogue entre les deux pays.

Les deux pays échangent leur liste de sites nucléaires le premier jour de chaque nouvelle année comme le prévoit un accord signé en 1988 qui est entré en vigueur en janvier 1991.

Le premier échange a eu lieu le 1er janvier 1992 dans le cadre de l'Accord sur la Prohibition des Attaques contre les Installations et Equipements nucléaires entre le Pakistan et l'Inde.

Les listes seront remises aux responsables des ambassades pakistanaises et indiennes à Islamabad et New Delhi.

Ce sera la 20ème fois que les deux nations s'échangent ces listes.

Le Pakistan et l'Inde ont mené des essais nucléaires en 1998. Les deux pays sont de facto des puissances dotées de l'arme nucléaire.

L'Inde a lancé son premier essai nucléaire en 1974, suivi de cinq autres tests en 1998. Le Pakistan a effectué six essais nucléaires en 1998.

Ni l'Inde ni le Pakistan n'est signataire du Traité de non prolifération nucléaire (TNP). L'Inde considère le TNP comme un document discriminatoire, alors que le Pakistan a fait savoir qu'il ne signerait pas le TNP avant que son voisin l'ait fait.

Aucun des deux n'a signé le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires.

En 2004, ils ont lancé un processus de paix qui est désormais suspendu en raison des attentats de Bombay : New Delhi demande en effet à Islamabad d'en faire davantage pour punir les auteurs du drame et sévir contre les groupes qui militent contre l'Inde.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Ukraine a acheminé la majorité de son uranium hautement enrichi à la Russie
La Chine soutient le dialogue entre la RPDC et la République de Corée et insiste sur les pourparlers à six
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse