Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.01.2011 08h17
Visite de Li Keqiang en Espagne : des accords d'une valeur de quelques milliards d'euros seraient signés

Le 4 janvier (heure locale), le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang est arrivé en Espagne pour commencer sa visite officielle de trois jours. La Chine et l'Espagne devraient signer une dizaine d'accords concernant la banque, l'énergie, les transports, les télécommunications et le tourisme, et la valeur de ces accords est estimée à quelques milliards d'euros, a rapporté «El País», le journal espagnol ayant la plus grande diffusion du pays, citant les propos de Zhu Bangzao, ambassadeur de Chine en Espagne.

La Chine souhaite que l'Europe allège les limites aux exportations

La Chine souhaite que l'Europe puisse reconnaître le plus vite possible le statut d'économie de marché pur à la Chine et que l'Europe allège les limites aux exportations de produits de haute technologie vers la Chine, a dit Xu Xianping, directeur adjoint de la Commission nationale du développement et de la réforme, lors d'un entretien accordé à l'agence de presse Xinhua. Il a par ailleurs déclaré que la Chine va étendre des coopérations complètes dans les secteurs concernant les énergies propres, la basse consommation, la protection de l'environnement et les biotechnologies.

Selon le plan, Li Keqiang aura une rencontre avec le Premier ministre et le Roi d'Espagne, et des conversations avec le vice-Premier ministre et le ministre des finances, où sera également présent le ministre espagnol de l'industrie, du tourisme et du commerce. Selon le journal britannique « The Financial Times », les conversations porteront essentiellement sur les secteurs du commerce et des investissements.

La reprise de l'économie espagnole dépendra des exportations

Selon les statistiques, entre janvier et septembre 2010, le chiffre d'affaires du commerce bilatéral sino-espagnol s'est élevé à 18 milliards de dollars, en augmentation de 40,6%. Le chiffre d'affaires du commerce bilatéral de toute l'année reviendrait au niveau d'avant la crise financière.

Bien qu'actuellement, l'Espagne n'ait pas besoin d'aide extérieure, Li Keqiang a déclaré que la Chine va continuer à acheter de la dette espagnole. Pour le moment, les pays étrangers qui détiennent de la dette de espagnole sont principalement la France et les autres pays européens. Selon « The Financial Times », la dette espagnole que le Japon détient a connu une importante chute pendant les 4 dernières années, alors que le ratio de la dette que détiennent les pays asiatiques, y compris la Chine, et les pays africains a au moins doublé pour atteindre 1/5 de la dette totale détenue par des pays étrangers.

Toujours selon « The Financial Times », la reprise de l'économie espagnole dépendra largement de l'augmentation des exportations d'ici deux ans. La marque espagnole de vêtements Zara, l'opérateur de télécommunications Telefónica et la banque BBVA ont tous des affaires et des activités de grande taille en Chine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'utilisation de la force n'est pas la solution appropriée pour résoudre les problèmes en Libye (Hu Jintao)
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie