Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.01.2011 11h36
Séisme politique en Israël : le ministre travailliste de la Défense Ehud Barak démissionne

Le ministre israélien de la Défense et président du parti Travailliste, Ehud Barak, a annoncé lundi matin qu'il quittait son lien politique de toute une vie avec le parti Travailliste afin de créer une nouvelle faction qui s'appellera "le parti de l'Indépendance".

"Nous quittons un parti et une maison que nous aimons", a déclaré M. Barak lors d'une conférence de presse lundi matin.

"Aujourd'hui, nous établissons une faction, un mouvement, et plus tard un parti qui sera centriste, sioniste et démocratique", a-t-il déclaré aux journalistes.

"Cette nouvelle est survenue comme un coup de tonnerre un jour sans nuage", ont déclaré plusieurs députés choqués de la Knesset (parlement) commentant la décision de M. Barak.

M. Barak part avec quatre autres députés travaillistes, quittant le parti avec huit membres de la Knesset, nombre suffisant pour maintenir la majorité de la coalition du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Cependant, quelques heures après le départ de M. Barak, trois ministres du Travail, celui des Affaires sociales (Isaac Herzog), celui des Affaires minoritaires (Avishay Braverman) et celui du Commerce et de l'Industrie (Binyamin Ben-Eliezer) ont annoncé leur démission du gouvernement de M. Netanyahu.

M. Herzog a déclaré aux journalistes que Shally Yechimovitch et lui allaient former un nouveau parti Travailliste. "Le parti Travailliste . . . a fait le plus dur. La mascarade de M. Barak est finie", a-t-il déclaré, ajoutant que "mes amis et moi-même avons pour mission de stabiliser le parti Travailliste".

Ce séisme fait suite à la crise interne que le parti Travailliste a récemment traversé, de nombreux membres du parti ayant exprimé leur déception concernant les politiques du gouvernement actuel dans le processus de paix, et ayant appelé le parti à démissionner de la coalition au pouvoir de M. Netanyahu.

Mardi dernier, le député travailliste Daniel Ben-Simon, ancien journaliste, a porté un coup au parti en annonçant son retrait dans le but affirmé de former une faction personnelle au Parlement invoquant sa déception du parti et le fait qu'il n'ait pas réussi à inciter d'autres membres à quitter la coalition.

Source: xinhua

Commentaire
pas étonnant de sa part, il avait été surnommé dans le temps Ehud Zig Zag pour ses constan...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine soutient une plus grande représentation des pays en développement dans le Conseil de sécurité de l'ONU
1,5 million de Chinois participent à l'Examen national d'entrée de 3eme cycle
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes