Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.01.2011 08h10
La Chine et les Etats-Unis désireux de renforcer la coopération énergétique (PAPIER GENERAL)

La seconde édition du Forum stratégique USA-Chine sur la coopération en matière d'énergies renouvelables s'est ouverte mardi à Washington, réunissant davantage de dirigeants gouvernementaux, d'hommes d'affaires et d'experts des deux pays, et ce afin de discuter d'une série de dossiers ayant trait à la collaboration énergétique.

DEUXIEME TOURNEE DE "POIGNEES DE MAIN"

La première édition du forum s'est tenue en 2009 à Beijing. De nombreuses personnalités ayant déjà participé au forum de Beijing sont également présentes à Washington, et ont donc été les témoins, au fil du temps, du renforcement de la collaboration bilatérale dans le domaine des énergies renouvelables ces dernières années.

La coopération constructive entre la Chine et les Etats-Unis dans le domaine des énergies renouvelables pourrait faire office d'aiguillon des relations bilatérales, et d'exemple pour d'autres pays, a déclaré John Thornton, co-organisateur du forum, et président de l'Institution Brookings basée à Washington.

Le rassemblement de deux jours sera ponctué de discussions et de réunions des groupes de travail tenues sous le thème des projections des relations américano-chinoises sur la prochaine décennie.

Selon des experts, les plus importants producteurs et consommateurs mondiaux d'énergie, les Etats-Unis et la Chine, ont coopéré afin de relever des défis tels que la sécurité énergétique et la recherche d'intérêts communs.

DAVANTAGE DE POTENTIEL DE COOPERATION

La Chine joue un rôle important dans la promotion des énergies renouvelables, le pays projettant, entre autres, de procéder à une réduction notable de sa consommation énergétique tout en développant son économie. Les investissements mutuels dans ce domaine auxquels ont procédé la Chine et les Etats-Unis pourraient contribuer à créer davantage d'emplois et à développer leurs économies non seulement dans ces deux pays, mais également dans le monde entier, et à les aider à relever des défis tels que le changement climatique, a déclaré Justin Yifu Lin, économiste en chef et vice-président de la Banque mondiale.

La coopération bilatérale étroite qu'entretiennent les deux pays dans le domaine des énergies renouvelables contribuera à l'établissement de la confiance entre les deux pays et à la construction d'un avenir pour les générations futures, a déclaré Jon Huntsman, ambassadeur américain en Chine.

La coopération en matière de développement des énergies propres pourrait contribuer à booster l'emploi et à faire affleurer de vastes opportunités commerciales dans les deux pays.

La coopération dans le domaine des énergies renouvelables pourrait contribuer à créer davantage d'emplois et à faire émerger davantages d'opportunités commerciales dans les deux pays. Cet effort s'avère également crucial dans le cadre de la construction d'un avenir vert pour les deux pays et pour le monde entier, a poursuivi M. Huntsman lors de son allocution.

Zheng Bijian, président de l'Institut de Chine pour la stratégie d'innovation et de développement (co-organisateur du forum), a déclaré au forum que la coopération pragmatique sino-américaine dans le domaine des énergies renouvelables pourrait certainement être le vecteur d'une extension et d'un approfondissement des convergences d'intérêts.

"Je pense que les discussions qui ponctueront ce forum contribueront non seulement aux efforts mondiaux visant à relever le défi du changement climatique, mais également à promouvoir le développement d'une économie à faibles émissions de dioxyde de carbone et de la sécurité énergétique des deux pays", a ajouté M. Zheng.

LES RELATIONS MUTUELLEMENT BENEFIQUES

Les économistes ont affirmé que le secteur des énergies renouvelables pourrait constituer une des "pierres angulaires" de la coopération sino-américaine, la probabilité que les deux pays en tirent davantage de bénéfices s'avérant très élevée.

"Nous avons coopéré sur divers projets durant plusieurs années. Duke s'est fermement engagée à transférer la technologie à des entreprises chinoises. Nous avons établi un partenariat important avec le groupe chinois d'ENN, et nous avons trouvé des voies mutuellement bénéfiques pour travailler ensemble", a déclaré James Rogers, PDG de l'entreprise Duke Energy, à l'agence de presse Xinhua dans le cadre d'une interview exclusive.

Le grand marché et les capacités d'innovation dont disposent ENN constituent une combinaison mutuellement bénéfique, a-t-il poursuivi.

Les deux entreprises ont signé mardi un accord intitulé "Plate-forme de démonstration des futures technologies énergétiques", destiné à promouvoir conjointement le développement des technologies afin de favoriser l'émergence de "villes vertes" en Chine et aux Etats-Unis.

Les dirigeants commerciaux chinois et américains ont assisté mardi, en présence des officiels des deux pays tels que Zhang Guobao, ancien directeur de l'Administration d'Etat de l'énergie de Chine, et Steven Chu, le secrétaire américain à l'Energie, à la cérémonie de signature d'une série d'accords commerciaux importants concernant notamment les intérêts d'ENN Group, China Huaneng, China Shenhua Energy Company, Duke Energy, American Electric Power (AEP) et General Electric (GE).

La coopération constructive entre les entreprises chinoises et américaines devrait élargir considérablement les perspectives du partenariat économique bilatéral et faire émerger des intérêts communs, a fait remarquer Wang Yusuo, président du goupe d'ENN.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine poursuivra les exportations des terres rares, envisageant la mise en place de quotas annuels
La Chine soutient une plus grande représentation des pays en développement dans le Conseil de sécurité de l'ONU
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes