Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.01.2011 16h16
Les présidents chinois et américain s'engagent à promouvoir les relations bilatérales (PAPIER GENERAL)

Le président chinois Hu Jintao, en visite d'Etat aux Etats-Unis, a indiqué mercredi que le développement des relations sino-américaines nécessitait de nouvelles façons de penser, de nouvelles actions et un nouveau climat.

M. Hu a fait cette remarque lors d'un entretien avec son homologue américain Barack Obama à la Maison Blanche. Les deux dirigeants ont exprimé leur engagement à développer un partenariat de coopération basé sur le respect mutuel et le bénéfice mutuel.

Ils ont également fixé les principales directions pour les relations bilatérales ainsi que les domaines clés pour approfondir la coopération.

L'entretien officiel entre les deux présidents fait suite à une cérémonie d'accueil en l'honneur de M. Hu organisée sur la Pelouse Sud de la Maison Blanche.

La Chine est disposée à travailler de concert avec la partie américaine pour renforcer le dialogue et la confiance mutuelle, élargir les échanges et approfondir la coopération visant à ouvrir une nouvelle perspective pour la relation bilatérale, a indiqué le président chinois lors de la réunion.

Les faits ont prouvé et continueront à prouver qu'une relation sino-américaine solide était dans l'intérêt fondamental des deux peuples et bénéficait à la paix, la stabilité et la prospérité de la région Asie-Pacifique et du monde entier, a-t-il ajouté.

La situation internationale traversant des changements profonds et compliqués, M. Hu a souligné que la Chine et les Etats-Unis devraient faire progresser de manière active leurs relations positives, coopératives et globales.

Le président chinois a lancé une proposition en cinq points pour promouvoir les relations bilatérales.

Premièrement, les deux parties devraient développer une relation politique basée sur l'égalité et la confiance mutuelle en cherchant les bases communes tout en gardant les différences.

L'établissement d'une confiance mutuelle stratégique entre la Chine et les Etats-Unis concerne les relations entre les principales puissances et la paix du monde, a indiqué M. Hu, ajoutant qu'il était normal que les deux pays rencontrent des divergences du fait de leurs histoires, cultures, systèmes sociaux et niveaux de développement différents.

Tant que les deux parties maintiennent le dialogue et la coopération, se comportent l'un envers l'autre de manière objective et rationnelle, et respectent les choix de l'un et de l'autre sur le système social et la voie de développement, ainsi que leur souveraineté, leur intégrité territoriale et leurs intérêts de développement, les relations bilatérales pourront rester sur la bonne voie, a souligné le président chinois.

Deuxièmement, a-t-il continué, les deux pays devraient approfondir leurs relations économiques globales, coopératives et mutuellement bénéfiques.

La Chine est prête à travailler avec la partie américaine pour mettre en oeuvre une coopération économique globale, réduire le déséquilibre commercial, encourager le libre-échange, s'opposer au protectionnisme, renforcer le développement sain et stable des relations bilatérales commerciales et économiques, et faire progresser le cycle de négociations commerciales de Doha pour parvenir à des résultats substantiels le plus vite possible.

La Chine continuera à fournir un traitement national complètement juste aux investisseurs américains, et souhaite que les Etats-Unis allègent leurs restrictions sur les exportations de haute technologie vers la Chine, offrent un environnement de concurrence juste aux entreprises chinoises, et adoptent des mesures actives pour reconnaître le statut d'économie de marché à part entière de la Chine, a indiqué M. Hu.

Il a également exhorté les deux parties à approfondir leur coopération sur les énergies renouvelables et la construction des infrastructures.

Troisièmement, Beijing et Washington devraient relever conjointement les défis grâce à la coopération globale, a déclaré M. Hu.

Les deux parties devraient faire avancer la réforme des mécanismes internationaux dans les secteurs de la finance, du commerce et de l'économie, intensifier la coopération pour régler les principales questions régionales comme la situation sur la péninsule coréenne, ainsi que les questions internationales comme le changement climatique, le terrorisme, les crimes transnationaux, les maladies contagieuses et les catastrophes naturelles, a indiqué le président chinois.

Quatrièmement, la Chine et les Etats-Unis devraient renforcer leur amitié avec la participation active des deux peuples, a déclaré M. Hu, ajoutant que les deux parties devraient encourager leurs organes gouvernementaux et organisations civiles à ouvrir divers programmes d'échange.

De tels efforts aideront à renforcer la compréhension mutuelle et l'amitié entre les deux pays, particulièrement entre leurs jeunes, a-t-il ajouté.

M. Hu a exprimé le souhait de voir le lancement du Forum des gouverneurs sino-américains, une nouvelle initative visant à promouvoir la coopération bilatérale pratique au niveau provincial.

Cinquièmement, les deux parties devraient établir un modèle de contact de haut niveau portant sur la communication en profondeur et le dialogue franc, a continué M. Hu.

Les chefs d'Etat des deux pays doivent rester en contact étroit via des réunions, des conversations téléphoniques et des correspondances, a souligné le président chinois, ajoutant que les deux parties auraient intérêt à profiter pleinement de leurs diverses plateformes de dialogue pour renforcer la communication et la coordination.

Le président américain a indiqué de son côté que la visite du président Hu avait injecté une nouvelle énergie au développement des relations sino-américaines.

Washington attache une grande importance à ses relations avec Beijing, et est prêt à renforcer les relations bilatérales sur la base du respect mutuel et du bénéfice mutuel, a souligné M. Obama.

Il s'est dit complètement d'accord avec la proposition de M. Hu et a assuré que son pays était disposé à travailler avec la Chine pour renforcer les contacts de haut niveau, approfondir la confiance mutuelle stratégique et renforcer la coopération pour renforcer la croissance économique mondiale, promouvoir la non-prolifération des armes de destruction massive et aborder les problèmes tels que le changement climatique.

Les Etats-Unis saluent les progrès dans la coopération économique et commerciale bilatérale et croient qu'une relation économique et commerciale robuste entre les deux pays bénéficierait aux deux peuples, a affirmé le chef d'Etat américain.

Washington est également prêt à profiter pleinement du Dialogue stratégique et économique sino-américain pour renforcer la compréhension mutuelle et régler les différends à travers le dialogue, a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis apprécient le rôle important joué par la Chine pour faire face au problème du changement climatique, a indiqué M. Obama.

Le président américain a également fait l'éloge des extraordinaires progrès de développement réalisés par la Chine au cours des dernières décennies, ajoutant que le développement pacifique de la Chine profitait aux Etats-Unis et au monde entier.

M. Obama a réaffirmé que les Etats-Unis continueraient d'adhérer à la politique d'une seule Chine et respecteraient les trois communiqués conjoints sino-américains.

Les deux présidents ont également discuté de la situation sur la péninsule coréenne, du dossier nucléaire iranien et de la question du Soudan, avant de tenir une conférence de presse conjointe.

Visite d’Etat du Président Hu Jintao aux Etats-Unis


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine poursuivra les exportations des terres rares, envisageant la mise en place de quotas annuels
La Chine soutient une plus grande représentation des pays en développement dans le Conseil de sécurité de l'ONU
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes