Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.02.2011 08h53
G20/finances : Paris se félicite de l'accord sur les déséquilibres

Paris s'est félicité samedi soir de l'accord sur les indicateurs permettant d'identifier les déséquilibres macro-économiques, accord conclu lors d'une réunion ministérielle du G20 dans la capitale française.

"Cet accord est une étape importante dans la réduction des déséquilibres qui menacent la croissance mondiale", a indiqué le ministre française de l'Economie et des Finances, Christine Lagarde.

Le panier d'indicateurs comporte la dette et les déficits publics, le taux d'épargne et l'endettement privé, ainsi que les déséquilibres extérieurs à partir de la balance commerciale, des flux nets de revenus d'investissement et des transferts.

"Les négociations ont été franches, dures, mais respectueuses. L'équilibre trouvé me semble juste et à la mesure de nos ambitions", a rappelé Mme Lagarde, cité dans un communiqué du ministère de l'Economie et des Finances.

"Ça n'a pas été simple, il y avait des intérêts divergents mais nous avons réussi à faire converger les positions vers un texte qui nous paraît à la fois équilibre et exigent dans sa mise en oeuvre", avait reconnu Mme Lagarde lors d'une conférence de presse à l'issue de la réunion de deux jours.

En matière de développement, les membres du G20 ont débattu du plan d'action du groupe de haut niveau des Nations Unies sur le financement de la lutte contre le changement climatique et se sont accordés à poursuivre les travaux pour mobiliser les ressources nécessaires, notamment sous forme de financements innovants.

"Il y a ainsi une claire conscience que nous avons une responsabilité envers les pays en développement, en particulier ceux qui ne sont pas membres du G20", a commenté Mme Lagarde.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Ajustage et essai du secteur de Shanghai de la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai pour trains à grande vitesse
Chine : pas de protéine de cuir dans le lait (ministère)
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi