Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.02.2011 08h06
Nouvelle-Zélande : le bilan du séisme de Christchurch porté à 147 morts

Le bilan du séisme de magnitude 6,3 qui a frappé mardi dernier Christchurch a été relevé à 147 morts, a annoncé dimanche la police néo-zélandaise.

Les autorités vont dévoiler lundi les noms de deux victimes supplémentaires, portant à huit le nombre de victimes officiellement identifiées après le tremblement de terre.

Le chef de la police, Dave Cliff, a indiqué que plus de 200 personnes étaient portées disparues dans la pire catastrophe qu'ait connu la ville et que des ressortissants de plus de 20 pays étaient parmi les victimes.

Les équipes de recherche et de secours continuent de fouiller les décombres, mais aucun survivant n'a été repéré depuis mercredi après-midi.

M. Cliff a fait savoir que les feux violents qui se sont déclarés après le séisme, comme celui qui a ravagé l'immeuble de la télévision de Canterbury (CTV), pourraient rendre difficile le travail d'identification des corps.

"Je ne veux pas prédire ce qui va arriver, mais nous devons nous préparer au fait que c'est une possibilité qui existe. Nous n'en sommes pas encore là, mais c'est un risque", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse.

Il a ajouté que de nombreux étrangers étaient portés disparus mais que beaucoup d'entre eux seraient en réalité sains et saufs. Il leur a redemandé de contacter leur famille ou la Croix-Rouge pour confirmer qu'ils se portaient bien.

L'eau était toujours coupée dans 55 000 résidences dimanche, au moins six réservoirs ayant été trop endommagés pour être utilisés.

Le maire de Chirstchurch, Bob Parker, a indiqué que 65% des habitations avaient l'eau courante et que la centrale des eaux usagées de la ville tournait à 35% de ses capacités. Il a redemandé aux habitants de faire bouillir l'eau avant de la consommer, même si elle provenait du robinet.

Quelque 7 000 immeubles ont été inspectés jusqu'à dimanche et les autorités veulent porter ce nombre à 50 000 d'ici la fin de la semaine. 105 immeubles avaient été déclarés dangereux samedi, sur les 4 000 qui avaient été inspectés.

Le Premier ministre néo-zélandais John Key a lancé dimanche un appel international aux dons (Christchurch Earthquake Appeal) pour les efforts de reconstruction. Le but est d'atteindre le plus de gens qui veulent aider à travers le monde, a-t-il indiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : les personnes de plus de 80 ans toucheront une allocation
Chine : Jia Qinglin insiste sur la stabilité au Tibet
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence