Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.03.2011 09h47
L'Allemagne suspecte une implication islamique dans la fusillade de l'aéroport de Francfort

Le Parquet fédéral allemand a déclaré jeudi que la fusillade qui a causé la mort de deux soldats de l'armée de l'air américaine et blessé deux autres personnes à l'aéroport de Francfort pourrait être liée à un mobile islamique.

"Les circonstances de ce crime soulèvent des soupçons indiquant que cette attaque pourrait être une action motivée par l'islamisme ", indique un communiqué du parquet fédéral dans la ville de Karlsruhe dans le sud de l'Allemagne.

Le parquet fédéral s'est saisi de l'enquête jeudi et a fait savoir que le suspect, un homme de 21 ans identifié sous le nom d' Arid Uka par des proches dans le nord du Kosovo, était d'origine albanaise. L'homme, dont la famille vivait en Allemagne depuis 40 ans, devait comparaître devant un tribunal plus tard ce jeudi.

« Le suspect est accusé d'avoir tué deux membres du personnel militaire américain et d'en avoir blessé grièvement deux autres », a déclaré le parquet fédéral dans un communiqué.

Le suspect a ouvert le feu mercredi devant un bus transportant un groupe de soldats de l'U.S. Air Force en face de l'aéroport, et est entré brièvement dans leur bus avant de fuir dans le terminal. Le suspect a été arrêté quelques minutes après l'attaque, a indiqué la police.

Le porte-parole de la police de Francfort Juergen Linker a déclaré à l'agence de presse DAPD que l'une des victimes, touchée à la tête, restait encore dans un état critique. La vie de l'autre soldat n'est pas en danger, a-t-il dit. L'identité de ces victimes n'a pas encore été révélée, et ne le sera qu'après que leurs proches aient été informés les premiers.

Le ministre de l'Intérieur de l'État de Hesse, Boris Rhein, a déclaré à la presse à Wiesbaden que le suspect avait apparemment adopté une idéologie radicale au cours des dernières semaines, et avait agi seul, selon l'agence DAPD.

La famille du suspect a indiqué que M. Uka travaillait à l' aéroport de Francfort et qu'il était un musulman dévôt, mais qu'il n'appartenait pas à un réseau ou à une cellule terroriste.

Le ministre des Affaires étrangères Guido Westerwelle a promis à la secrétaire d'État américaine Hillary Rodham Clinton lors d'un entretien téléphonique que l'Allemagne ferait de son mieux pour mener une enquête rapide et complète sur cette attaque.

Les soldats étaient basés en Grande-Bretagne, a déclaré à Associated Press un porte-parole de l'armée de l'air américaine de la base de Lakenheath dans l'Angleterre. Ils se rendaient à la base aérienne de Ramstein d'où ils devaient être déployés pour soutenir une opération à l'étranger, a indiqué l'armée américaine sans donner plus de détails.

Les États-Unis comptent quelque 50 000 soldats déployés en Allemagne. Ils gèrent plusieurs installations majeures dans la région de Francfort, dont la base aérienne de Francfort, souvent utilisée comme un centre logistique pour les opérations en Afghanistan et en Irak.


[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
La Chine envoie des transporteurs militaires pour rapatrier ses ressortissants en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence