Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.03.2011 13h49
Le réacteur n°2 est encore instable, prévient le gouvernement japonais

Le réacteur n°2 de la centrale nucléaire Fukushima n°1 est encore dans une situation instable quelques heures après la reprise des opérations d'injection d'eau de mer dans le réacteur, a déclaré mardi matin le gouvernement japonais.

Le réacteur "n'est pas nécessairement dans un état stable", a dit le secrétaire général du Cabinet, Yukio Edano, cité par l'agence de presse Kyodo.

La compagnie Tokyo Electric Power (TEPCO) a indiqué que l'injection d'eau de mer avait commencé mardi matin dans l'unité du réacteur de la centrale nucléaire Fukushima n°1 frappée par le séisme après qu'un évent à vapeur de l'enceinte sous pression eut été ouvert.

La veille, la TEPCO avait fait savoir que les barres de combustible étaient de nouveau complètement exposées dans le réacteur n°2 de Fukushima n°1 lundi à 23h00.

La pression de l'air à l'intérieur du réacteur est soudainement grimpée suite à dysfonctionnement au niveau de système de réglage du débit d'air, a indiqué la TEPCO, qui a expliqué que ceci avait bloqué la circulation d'eau de refroidissement dans le réacteur, ce qui avait entraîné l'exposition complète des barres de combustible.

Vendredi, les centrales nucléaires se sont arrêtées automatiquement suite au puissant tremblement de terre, comme cela est prévu normalement en situation d'urgence, mais par la suite, le manque d'électricité et les dommages causés par le tsunami sur des générateurs de secours ont empêché les systèmes de refroidissement de fonctionner correctement.

Samedi et lundi, les explosions provoquées par des "bulles à hydrogène" - formées par accumulation anormale de ce gaz hautement explosif - ont endommagé les bâtiments abritant les réacteur n°1 et n°3, mais n'ont pas porté atteinte aux enceintes de confinement - ni l'enceinte externe en béton, ni celle en acier - des réacteurs.

Le Premier ministre Naoto Kan a déclaré tôt mardi matin que le gouvernement et la TEPCO allaient mettre en place une cellule de crise commune dirigée par lui-même pour faire face à la crise des centrales nucléaires.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les PDG d'entreprises multinationales en Chine se disent prêts à profiter des opportunités du 12e plan quinquennal
Chine : l'IPC en hausse de 4,9% en février
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?
Quels avantages le 12e plan quinquennal pourra-t-il apporter aux habitants ?
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?
On ne construira pas l'équité sociale avec des troubles
Priorité à la prospérité de la population