Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.03.2011 08h51
Il n'y a pas de propagation internationale significative de radiations nucléaires en provenance du Japon (responsable de l'OMS)

Un responsable de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié, mercredi, un communiqué pour dissiper les rumeurs sur la propagation de radiations nucléaires, en provenance de la centrale nucléaire endommagée au Japon.

"L'OMS voudrait assurer aux gouvernements et au public que, pour le moment, il n'y a pas de preuves d'une propagation nucléaire internationale significative en provenance du site nucléaire," a affirmé le représentant de l'OMS en Chine, Dr. Michael O'Leary, dans un communiqué.

Des rumeurs circulent par SMS, affirmant qu'un nuage de radiations se propage depuis le Japon à travers l'Asie, et au-delà.

Selon Dr. Michael O'Leary, des experts en radiologie travaillent étroitement avec les autorités japonaises et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour surveiller et évaluer la situation.

Sur la base des informations disponibles, l'OMS croit qu'il n'existe pas, pour le moment, de risques sanitaires significatifs pour les gens habitant en dehors du rayon de 30 km autour du site nucléaire, a indiqué Dr. Michael O'Leary.

Il a aussi appelé les gouvernements et le grand public à prendre des mesures pour arrêter ces rumeurs, qui sont "nuisibles au moral du public".

Ces rumeurs ont provoqué une ruée vers le sel en Chine, car des informations propagées affirment que des fuites radioactives dans la mer depuis les réacteurs nucléaires du Japon vont contaminer le sel qui sera prélevé dans la mer à l'avenir.

Une autre raison expliquant cette ruée vers le sel est la croyance selon laquelle le sel iodé peut aider à protéger les personnes contre les effets des radiations nucléaires.

Des journalistes de l'Agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) ont constaté que les rayons proposant d'ordinaire du sel sont vides dans beaucoup de supermarchés de Beijing.

La China National Salt Industry Corp. a affirmé jeudi que la Chine possédait des réserves suffisantes de sel pour satisfaire la demande des consommateurs, et que les habitants n'avaient pas besoin de paniquer et de stocker du sel.

Un séisme de magnitude 9,0 et le tsunami qui lui a succédé ont frappé le Japon le 11 mars, causant des milliers de morts et de graves dégâts.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine alloue 35 milliards de yuans pour la construction de H.L.M.
Le président chinois souligne l'importance de l'innovation technologique face à la compétition globale
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?
Quels avantages le 12e plan quinquennal pourra-t-il apporter aux habitants ?
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?
On ne construira pas l'équité sociale avec des troubles
Priorité à la prospérité de la population