Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.04.2011 14h08
Nicolas Sarkozy appelle le G20 à tenir une réunion sur les normes internationales de la sécurité nucléaire

Le Président français Nicolas Sarkozy est arrivé le 31 mars à Tokyo pour effectuer une visite au Japon. Dans son discours prononcé à l'Ambassade de France au Japon, le Président Sarkozy a appelé les pays membres du G20 à tenir le plus rapidement possible une réunion sur la mise en place des normes internationales unifiées de la sécurité nucléaire, ceci pour prévenir le renouvellement, à l'échelle mondiale, d'un cas de fuite nucléaire.

Selon CNA (Hong Kong China News Agency), après le violent tremblement de terre et le tsunami qui ont frappé le Japon, la centrale nucléaire de Fukushima a connu une série d'explosions et incendies qui ont provoqué la fuite d'importantes quantités de matières radioactives. Ce qui a attiré une attention mondiale sur la gestion de la sécurité de l'énergie nucléaire.

«Nous appelons les organismes indépendents du G20 à tenir des réunions pour discuter de la mise en place des normes internationales sur la sécurité nucléaire. Ces réunions pourraient avoir lieu à Paris », a dit M.Sarkozy. Les réunions pourront se tenir début mai au plus tôt, a-t-il ajouté.

A l'heure actuelle, il n'y a pas encore dans le monde une série de normes sur la sécurité de l'énergie nucléaire. Cela est « absolument anormal », a dit le Président français.

M.Sarkozy aura une rencontre avec le Premier ministre japonais, Naoto Kan, pour explorer des moyens permettant de faire face en commun à la crise de la centrale nucléaire de Fukushima.

Le Président Sarkozy est le premier chef d'Etat étranger à effectuer une visite au Japon, après le violent séisme et le tsunami dévastateurs du Japon, selon des médias.

Cette année, la France assure la présidence tournante du G20. La visite de M.Sarkozy au Japon fait preuve du soutien du G8 et du G20 au Japon frappé par ces catastrophes d'une gravité exceptionnelle et de la « solidarité » entre les pays membres des groupes.

Antérieurement, Yukiya Amano, directeur général de l'Agence internationale de l'énergie nucléaire (AIEA), a indiqué que la communauté internationale devrait tirer des leçons de cette crise et adopter, de ce fait, des mesures pour renforcer de façon poussée la sécurité nucléaire. Il a proposé la convocation d'une réunion internationale de niveau élevé sur la sécurité nucléaire.

Cette reunion pourrait se dérouler à Vienne la semaine prochaine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Début de l'élection présidentielle au Kazakhstan
La Chine et l'Allemagne lanceront des consultations intergouvernementales
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie