Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.04.2011 11h04
Le Japon relève à 7 le niveau de l'accident à Fukushima

L'agence japonaise chargée de la sécurité nucléaire a annoncé mardi sa décision de relever le niveau de gravité de l'accident à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi de 5 à 7, soit au niveau le plus élevé sur l'échelle internationale.

Lors de l'accident nucléaire de Tchernobyl en 1986, le niveau 7 avait été attribué par les autorités russes, pour la première et seule fois jusqu'ici.

Les autorités japonaises luttent toujours pour tenter de maîtriser la situation à la centrale de Fukushima, endommagée par le séisme et le tsunami du 11 mars. L'accident a entraîné le rejet de matières radioactives dans l'environnement.

L'opérateur de la centrale nucléaire Fukushima n°1, Tokyo Electric Power (Tepco), déploie ses efforts pour rétablir les systèmes de refroidissement de la centrale, tandis que l'installation nucléaire crache des substances radioactives dans le ciel et dans la mer. Les efforts de restauration ont été ralentis par les fuites d'eau radioactive qui se sont accumulées dans les bâtiments des turbines et dans un tunnel en béton.

Tepco a commencé lundi à déménager les débris radioactifs de la centrale en faisant usage de machines lourdes inhabitées et d'avions, tout en reversant l'eau contaminée dans une nouvelle citerne d'entrepôt.

Suite à ce double désastre naturel, le pire que le Japon ait jamais connu, plus de 14 000 personnes demeurent disparues et 151 000 survivants sont déplacés, selon un bilan établi lundi par la police nationale du Japon.

Selon un autre bilan établi dimanche à 10h00 heure locale, 13 116 personnes ont été tuées dans 12 préfectures au Japon.




Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine lance son 8e satellite pour son réseau de navigation international
La Chine s'engage à garantir la transparence des informations lors des urgences environnementales
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers
La Chine et l'Inde, moteurs de la croissance asiatique
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye