Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.04.2011 09h02
Le président du Yémen se dit prêt à transférer pacifiquement ses pouvoirs (officiel)

Le président yéménite, Ali Abdullah Saleh, a salué les efforts déployés par le Conseil de coopération du Golfe (CCG) et a annoncé qu'il était prêt à transférer ses pouvoirs pacifiquement dans le cadre de la constitution yéménite, a rapporté lundi un officiel de son bureau.

Cependant, un autre officiel du parti au pouvoir, celui de M. Saleh, a déclaré à Xinhua lundi que son parti s'oppose à ce plan, et a indiqué que la décision finale sera prise selon la volonté du peuple yéménite vendredi.

Le bureau présidentiel de M. Saleh a publié un communiqué dans lequel on a pu lire: "Nous avons reçu la déclaration que les Etats du CCG ont émise à Riyad le dimanche 10 avril et le palais présidentiel salue les efforts de nos frères du CCG pour résoudre l'actuelle crise politique au Yémen".

"Comme le président l'a déclaré à de nombreuses reprises, il est prêt à transférer le pouvoir pacifiquement et sans heurts dans le cadre de la constitution yéménite, et la République du Yémen confirme qu'elle traitera positivement la proposition du CCG d'empêcher le chaos dans le pays", a indiqué le communiqué.

Dimanche, le CCG a appelé dans une déclaration le président Saleh à transférer ses pouvoirs à son vice-président et à permettre à l'opposition, aux Joint Meeting Parties (JMP), de prendre la tête d'un gouvernement d'unité nationale de transition.

La déclaration finale, qui a été publiée à Riyad après la réunion des ministres des Affaires étrangères des six pays du CCG et le Yémen, indiqué qu'après la formation du gouvernement de transition, les JMP pourront écrire une nouvelle constitution et préparer des élections.





Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le vice-président chinois appelle à la stabilité en Asie de l'Ouest et en Afrique du Nord
La Chine lance son 8e satellite pour son réseau de navigation international
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers
La Chine et l'Inde, moteurs de la croissance asiatique
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye