Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.04.2011 09h18
Les sanctions de l'ONU contre l'Iran sont "illégales" (représentant à l'AIEA)

Le représentant permanent iranien à l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA), Ali-Asghar Soltanieh, a réaffirmé que les sanctions imposées par les Nations Unies à l'encontre de son pays étaient illégales, a rapporté mercredi la chaîne de télévision Press TV.

"En vertu de l'article 1230 de l'AIEA, l'agence peut saisir le Conseil de sécurité de l'ONU du dossier nucléaire d'un pays seulement si la non-obéissance du pays a été déterminée et rapportée au directeur général par des inspecteurs, qui transmettent ensuite ce dossier au Conseil des gouverneurs", a expliqué mercredi M. Soltanieh.

Ni l'ancien chef de l'AIEA, Mohamed ElBaradei, ni les inspecteurs de l'agence n'ont soumis un tel rapport concernant le dossier nucléaire de l'Iran, a rappelé le représentant, estimant que la soumission du dossier nucléaire de son pays au Conseil de sécurité viole les articles de l'association.

M. Soltanieh a fait savoir que la soumission du dossier nucléaire d'un pays au Conseil est justifiable à condition qu'il y ait suffisamment de preuves montrant que les activités nucléaires du pays ont dévié vers des objectifs militaires.

L'Iran est placé sous la pression de sanctions des Etats-Unis, de l'Union européenne et d'autres pays occidentaux en raison de son programme nucléaire controversé, soupçonné par l'Occident d'avoir pour but la fabrication d'armes nucléaires. Téhéran nie toutes ces accusations, affirmant que son programme nucléaire est à des fins civiles et pacifiques.




Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois s'entretient au téléphone avec le PM japonais sur les relations bilatérales et la situation depuis le séisme
Le vice-président chinois appelle à la stabilité en Asie de l'Ouest et en Afrique du Nord
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers
La Chine et l'Inde, moteurs de la croissance asiatique