Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.04.2011 08h07
Séoul exigera un certificat de sécurité radioactive sur certains produits alimentaires japonais

La Corée du Sud va exiger un certificat de sécurité en matière de radiation pour les cargaisons de produits alimentaires en provenance de huit régions du Japon, pour répondre aux préoccupations de la population quant à une possible contamination radioactive due à l'accident nucléaire de Fukushima, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires de Séoul.

L'Agence coréenne de sécurité sanitaire pour les produits alimentaires et les médicaments (KFDA) a précisé qu'elle allait demander au gouvernement japonais de fournir un certificat prouvant que les denrées alimentaires importées des régions proches de la centrale nucléaire Fukushima N°1 n'émettent pas de radiations à un taux supérieur aux niveaux autorisés.

Un tel certificat sera exigé à partir du 1er mai prochain pour les denrées alimentaires produites et transformées dans huit préfectures japonaises, dont celle de Tokyo, et les produits importés seront également soumis à l'arrivée à un examen de dépistage des radiations, a précisé la KFDA dans un communiqué.

Cette mesure fait suite à l'interdiction fin mars de produits agricoles importés de cinq régions japonaises touchées par la crise nucléaire, y compris celle de Fukushima.

La KFDA a ajouté qu'elle allait renforcer les normes requises en réduisant les niveaux admissibles d'iode 131 pour les jeunes enfants de 150 becquerels par kg à 100 Bq/kg.




Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
BRIC : la conférence annuelle du mécanisme de coopération des banques et le forum de la finance ont eu lieu à Sanya
Le PM chinois s'entretient au téléphone avec le PM japonais sur les relations bilatérales et la situation depuis le séisme
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers