Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.04.2011 08h43
Les parties signataires de la Convention sur la sûreté nucléaire s'engagent à tirer les leçons de l'accident de Fukushima

Les pays participants à la première réunion internationale de sûreté nucléaire depuis la crise nucléaire japonaise se sont engagés jeudi à agir tout en tirant les leçons de l'accident de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima Daiichi (n°1).

A partir du 4 avril, les représentants de plusieurs dizaines de pays (signataires de la Convention sur la sûreté nucléaire) se sont rencontrés au siège de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour examiner la sûreté de leurs centrales nuclaires, visant à éviter la reproduction des accidents, comme la crise nucléaire japonaise.

"La communauté internationale reconnaît la portée de l'accident nucléaire de Fukushima, qui met en relief le besoin de prendre en compte les nouveaux défis et l'importance suprême de la sécurité dans l'usage de l'énergie nucléaire", ont affirmé dans un communiqué les parties signataires à l'issue de la réunion.

"Les parties signataires s'engagent à tirer les leçons de l'accident de Fukushima", souligne le communiqué.

Par ailleurs, le processus d'apprendre les leçons ne sera pas terminé avant que suffisamment d'informations supplémentaires ne soient connues et analysées de façon complète, et le Japon a promis de fournir les informations connextes aussi tôt que possible.

Reconnaissant les responsabilités nationales, les parties signataires s'engagent à continuer à respecter le rôle important joué par l'AIEA dans le domaine de la sûreté nucléaire.

Entrée en vigueur en 1996 après les catastrophes de Three Mile Island et de Tchernobyl, la Convention sur la sûreté nucléaire regroupe 72 parties signataires, soient l'ensemble des pays disposant de centrales nucléaires.






Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
BRIC : la conférence annuelle du mécanisme de coopération des banques et le forum de la finance ont eu lieu à Sanya
Le PM chinois s'entretient au téléphone avec le PM japonais sur les relations bilatérales et la situation depuis le séisme
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers