Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.04.2011 09h01
Les négociations entre la Turquie et l'UE dans l'impasse (Ahmet Davutoglu)

Il existe des problèmes graves entre les positions générales de la Turquie et de l'Union européenne (UE), a déclaré mercredi le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu.

Lors d'une conférence de presse à Ankara en présence de son homologue roumain, Teodor Baconschi, M. Davutoglu a déclaré que les problèmes ont été discutés de manière transparente lors de la réunion du Conseil de l'Association UE-Turquie de mardi à Bruxelles, et qu'Ankara a demandé à l'UE de considérer stratégiquement trois points.

"Le processus de négociation (avec l'UE) est un goulet d'étranglement malgré tous les efforts", a-t-il indiqué.

Mentionnant le conflit chypriote, M. Davutoglu a déclaré que le problème dans les négociations de l'UE ne concerne pas le processus technique, mais avec les blocages politiques "qui ne devraient pas se trouver sur la route de la Turquie".

M. Davutoglu a également critiqué la politique stricte de visa de l'UE vis-à-vis des ressortissants turcs qu'il a qualifiée de " juridiquement sans fondement et injuste". Il s'est plaint que l'UE n'a pas encore autorisé le lancement des négociations sur un régime de circulation sans visa pour les citoyens turcs, bien qu'Ankara ait fait d'importants progrès concernant les demandes de l'UE en échange du lancement des négociations sur l'exemption de visas.

Pour sa part, M. Baconschi a apporté son soutien à la candidature de la Turquie à l'UE, déclarant que "la Turquie est un ami stable dans l'UE et de l'OTAN".

Les négociations officielles d'adhésion de la Turquie ont commencé en 2005, mais le processus est menacé à cause des conflits qui opposent Ankara aux Chypriotes et aux objections formulées par l'Allemagne et la France. Depuis juin 2010, la Turquie n'a ouvert aucun nouveau chapitre politique dans les négociations avec l'UE, soit la période de sécheresse diplomatique la plus longue depuis le début des négociations.





Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Jia Qinglin met l'accent sur l'innovation à la chinoise
La Chine va imposer des droits anti-dumping sur les fécules de pomme de terre importées d'UE
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire