Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.04.2011 08h12
Areva va fournir une aide technique pour décontaminer l'eau radioactive à Fukushima

Le groupe nucléaire français Areva va fournir un système pour décontaminer l'eau radioactive sur le site de la centrale japonaise de Fukushima, où des accidents sont survenus dans ses réacteurs à la suite du séisme et du tsunami du 11 mars, a-t-on appris mercredi de sources informées à Strasbourg.

"Il s'agit d'un procédé pour traiter la contamination: nous allons injecter des produits chimiques dans l'eau contaminée et cette technologie doit permettre aux substances radioactives de se déposer au fond", a précisé la présidente du groupe français, Anne Lauvergeon, citée par le journal français l'Alsace.

Plus de 60 000 tonnes d'eau radioactive sont présentes sur le site de la centrale de Fukushima, en raison des masses d'eau injectées par la compagnie d'électrité de Tokyo TEPCO dans les réacteurs depuis l'accident survenu le 11 mars dernier, lorsqu'un tsunami de 14 mètres de haut a endommagé les circuits électriques et de refroidissement des installations côtières.

Le procédé, développé par Areva et utilisé dans les installations de Marcoule et de la Hague, en France, prévoit "l'utilisation de réactifs chimiques spécifiques, qui permettent de séparer et récupérer les éléments radioactifs".

Selon la source, Areva affirme disposer de "solutions pour ensuite traiter et gérer ces éléments". Le groupe va également amener au Japon une station d'épuration de gros débit qui permettra de réduire très significativement les niveaux de radioactivité des eaux traitées, qui pourront être réutilisées dans les circuits de refroidissement de la centrale.






Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Hu Jintao visite l'Université Tsinghua la veille de la célébration de son centenaire
Chine : Jia Qinglin met l'accent sur l'innovation à la chinoise
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire