Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.04.2011 09h20
La Thaïlande attend la confirmation officielle du cessez-le-feu du Cambodge

Le porte-parole du ministère thaïlandais des Affaires étrangères, Thani Thongpakdi, a déclaré jeudi que le pays attend la confirmation officielle du leader cambodgien concernant le cessez-le-feu à la frontière, bien que les deux commandants militaires locaux aient atteint jeudi un accord.

M. Thani a déclaré lors d'une conférence de presse que les commandants des deux parties, le général cambodgien Chea Mon, commandant de la Région militaire 4, et le général Thawatchai Samutsakorn, commandant de la Région 2 de l'armée thaïlandaise, ont accepté de cesser le feu et rendront un rapport à leurs supérieurs respectifs sur la trêve officielle.

"Les négociations étaient préliminaires et les deux parties rendront un rapport à leurs supérieurs pour plus de considération", a expliqué M. Thani.

D'après le colonel Sansern Kaewkamnerd, le porte-parole de l'armée, les négociations de trêve organisées à la frontière de Chong Chom, dans la province thaïlandaise de Surin, aux environs de 10h00, se sont déroulées après une conversation téléphonique entre le ministre thaïlandais de la Défense, le général Prawit Wongsuwan, et le vice-Premier ministre et ministre de la Défense du Cambodge, Tea Banh.

"L'armée thaïlandaise a présenté des informations sur les conflits frontaliers et a discuté avec son homologue de la réouverture de la frontière et le général Chea Mon a déclaré qu'il parlerait de cela avec son supérieur qui a la compétence de prendre une décision concernant le cessez-le-feu", a déclaré le colonel Sansern, qui a également participé à la conférence de presse au ministère des Affaires étrangères.

Six soldats thaïlandais ont été tués et 70 autres blessés dans le dernier affrontement qui a éclaté vendredi dernier à la frontière, a indiqué le porte-parole de l'armée.

Après une réunion d'environ 45 minutes jeudi, Phay Siphan, porte-parole du Bureau du Conseil des ministres du Cambodge, a révélé aux médias que les deux pays s'étaient entendus pour atteindre un cessez-le-feu inconditionnel et ont encouragé les deux parties à se rencontrer régulièrement pour apaiser les tensions.

Ces négociations ont été organisées après sept jours consécutifs d'affrontements entre les troupes thaïlandaises et cambodgiennes aux zones frontières, autour des temples Ra Muen Thom et Ta Kwai qui datent du 13ème siècle dans la province de Surin, dans le nord- est du pays. Les deux parties s'accusent mutuellement d'avoir ouvert en premier les hostilités.

Des affrontements éclatent sporadiquement le long de la frontière des deux pays en raison d'un conflit de longue date concernant le processus de démarcation inachevé.





Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo appelle à renforcer les relations avec le parlement français
La Chine va intensifier ses efforts pour réduire la pauvreté dans les régions rurales
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde