Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.05.2011 08h46
La Russie exprime ses préoccupations sur les frappes aériennes de l'OTAN contre la Libye

La Russie a déclarée dimanche qu'elle était de plus en plus préoccupée par les dégâts causés par les frappes aériennes de l'OTAN à la population civile libyenne, y compris la mort du fils cadet et des trois petits enfants du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

La Russie doute ainsi de la déclaration de l'OTAN affirmant que ses frappes aériennes contre la Libye ne visaient pas M. Kadhafi, a déclaré le ministère russe dans un communiqué.

Moscou suit avec préoccupation les informations sur les victimes parmi la population civile libyenne et estime que l'"utilisation disproportionnée de la force " en Libye a causé des conséquences dévastatrices et la mort des innocents, affirme le communiqué.

La Russie appelle une nouvelle fois à l'"adhérence stricte aux clauses des résolutions internationales concernant le conflit libyen, à un cessez-le-feu immédiat et au lancement d'un processus de réglement politique sans conditions préalables".

Konstantin Kosachyov, chef du comité des affaires internationales de la Douma d'Etat (chambre basse du Parlement russe) a déclaré dimanche dans une interview accordée à la presse russe que l'opération de l'OTAN, qui a causé la mort du fils cadet de M. Kadhafi et de trois de ses petits-enfants, dépassait le cadre du mandat du Conseil de sécurité de l'ONU et constituait en fait une ingérence dans les affaires intérieures de la Libye.

"De plus en plus de faits indiquent que l'objectif de la coalition est la destruction physique de M. Kadhafi", a signalé le parlementaire russe, cité par l'agence de presse Ria Novosti.

Une frappe aérienne lancée par l'OTAN sur une maison où se trouvaient le dirigeant libyen et sa famille, a tué Saif al-Arab Kadhafi, âgé de 29 ans, fils cadet de M. Kadhafi et trois de ses petits-enfants, a annoncé dimanche un porte-parole du gouvernement libyen.

Depuis le 19 mars, une coalition de grandes puissances, dont le Royaume-Uni, les Etats-Unis et la France, se livre à des frappes aériennes et des attaques lancées depuis la mer contre les forces pro-Kadhafi, prenant appui sur la résolution adoptée par le Conseil de sécurité de l'ONU qui prévoit la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye et donne le feu vert à "toutes les mesures nécessaires" pour protéger les civils en Libye.





Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La population chinoise a atteint 1,3397 milliard d'habitants en 2010 (recensement)
Wu Bangguo appelle à renforcer les relations avec le parlement français
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde