Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.05.2011 16h14
Fin de la partie pour Ben Laden

Près de dix ans après les attaques du 11 septembre 2001, le Président américain Barack Obama a enfin pu annoncer dimanche : « Justice a été faite »

Dans une annonce soudaine et solenelle au peuple américain diffusée dans tout le pays, le Président américain a annoncé que le chef d'Al Qaida, Oussama Ben Laden, avait été tué par les forces spéciales américaines opérant en profondeur au Pakistan, et que sa mort avait été confirmée.

Sachant que Ben Laden était devenu un synonyme de terrorisme dans le monde, sa mort pourrait être une étape-clé dans les efforts internationaux pour lutter contre le terrorisme et servir de stimulant moral pour les Etats-Unis.

Ce multi-millionnaire, Saoudien de naissance, a été pendant des années la cible de chasses à l'homme conduites par les Etats-Unis dans le monde entier. Les Etats-Unis voulaient Ben Laden « mort ou vif », car il était considéré comme le suspect principal derrière les attaques du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis, dans lequelles près de 3 000 personnes avaient péri.

Nul doute que l'Administration Obama va utiliser ce succès dans sa chasse à Ben Laden pour restaurer la confiance parmi les citoyens américains et faire de même avec la crédibilité des Etats-Unis à l'étranger.

Face à une pression croissante tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, le Président Obama avait besoin d'une grande nouvelle de ce genre pour faire remonter sa cote de popularité et ouvrir la voie à une réélection l'année prochaine.

La mort de Ben Laden va aussi servir de coup de fouet aux efforts internationaux pour combattre le terrorisme.

Un nombre croissant de pays et de régions sont devenus la proie des terroristes internationaux depuis le 11 septembre, et le monde n'est plus étranger aux attaques des terroristes qui peuvent ôter la vie à des centaines de personnes innocentes.

L'existance de divers terroristes et groupes extrémistes constitue ces dernières années la plus grande menace à la sécurité de l'humanité, projetant une ombre noire sur la vie des gens et obligeant les nations à adopter des mesures de réponse et à s'engager dans une collaboration internationale.

La fin du terroriste No1 dans le monde pourrait porter un coup sévère aux terroristes et extrémistes internationaux, qui en faisaient depuis longtemps leur modèle.

Cependant, la route pour débarrasser le monde du fléau du terrorisme reste dure et longue. L'expérience passée montre que la seule action militaire ne fera pas disparaitre le terreau dans lequel le terrorisme se développe.

Bien que le terrorisme international et l'extrémisme prennent beaucoup de formes, au final, ils sont enracinés dans l'injustice et l'inégalité de l'ordre économique et politique mondial. Inutile de dire que les efforts internationaux pour combattre le terrorisme devraient viser ces causes de base aussi.

Pour construire sur le bon élan déclenché par le succès américain ayant rendu justice aux victimes de Ben Laden, un engagement plus fort, un consensus plus large et davantage de coopération internationale sont nécessaires, de sorte que des progrès puissent être accomplis dans le combat contre le terrorisme dans un avenir proche.




Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La population chinoise a atteint 1,3397 milliard d'habitants en 2010 (recensement)
Wu Bangguo appelle à renforcer les relations avec le parlement français
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde