Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.05.2011 13h18
Les SEAL, l'unité qui a mis fin à la chasse à l'homme le plus recherché dans le monde

La mort d'Oussama Ben Laden à la suite d'un raid mené en hélicoptère et d'un combat, qu'on croirait tout droit sortis d'un film d'aventures, pourrait donner à une glorieuse unité des forces d'opérations spéciales américaines le droit de fanfaronner après ce qui est devenu la plus célèbre des opérations secrètes menées depuis le 11 septembre 2001, lorsque que furent déclenchées des attaques ordonnées par Ben Laden.

Mais, cependant, il est très probable que cette unité, la Navy SEAL Team Six, ne s'en vantera pas publiquement.

Des responsables américains, s'exprimant sous couvert de l'anonymat, ont déclaré que des unités de la SEAL Team Six s'étaient introduites lundi dans la résidence de Ben Laden, protégée par de hauts murs, en glissant le long de cordes dans l'obscurité précédant l'aube. Les militaires n'ont pas précisé quelle unité avait procédé à l'attaque.

Mais le chef des Navy SEALs, le contre-amiral Edward Winters, a envoyé un courriel de félicitations à ses forces, les enjoignant aussi de garder le silence.

« Soyez extrêmement prudents au sujet de la sécurité des opérations », a t-il ajouté. « Le combat n'est pas fini ».

Constituée de quelques centaines d'hommes basés en Virginie, l'unité d'élite SEAL, dont le nom officiel est « Naval Special Warfare Development Group » (Groupe Spécial de Développement de Combat Naval), ou « DEVGRU » fait partie de la grande famille des opérations spéciales qui s'appelle elle-même « les professionnels silencieux ».

La SEAL Team Six a ciblé des objectifs en dehors des zones de guerre, comme au Yemen et en Somalie, ces trois dernières années, bien que l'unité opère essentiellement en Afghanistan. L'Associated Press ne publiera aucun nom des officiers en charge du commandement, afin de les protéger, ainsi que leur famille, contre d'éventuelles représailles de la part de militants, à la suite de l'opération menée contre Ben Laden.

L'unité dépend du Joint Special Operations Command (JSOC), qui est responsable de la Delta Force de l'US Army et d'autres unités spéciales. Les forces combinées du JSOC ont été responsables du quadruplement du nombre des raids anti-terroristes visant un nombre record de militants ces dernières années en Afghanistan. Quelque 4 500 hommes des forces d'opérations spéciales et des unités de soutien ont fait partie de la forte augmentation du nombre des forces américaines là-bas.

Un responsable américain a précisé que c'est le Directeur de la CIA en personne, Leon Panetta, qui a commandé l'équipe militaire pendant l'opération secrète. Bien que le Président puisse demander aux SEALs et à d'autres unités anti-terroristes de mener des actions secrètes sans le contrôle de la CIA, l'équipe du Président Obama a donné le commandement à l'agence de renseignements, avec d'autres éléments de l'appareil national de sécurité leur en répondant pour cette mission.

La SEAL Team Six travaille en fait si souvent avec la CIA qu'on la surnomme parfois la « Garde Prétorienne » de la CIA. Leur partenariat à débuté en Irak, en tant qu'excroissance de la fusion des forces d'opérations spéciales et des équipes de renseignement dans leur chasse aux militants là-bas.

Les SEALs et la Force Delta, commandées par le Général Stanley McChrystal, alors chef des opérations spéciales, ont appris à travailler presque comme des agents du FBI, attaquant d'abord la cible, tuant ou capturant les suspects, et enfin rassemblant les preuves sur le lieu de l'attaque.

Le Général McChrystal a décrit ce travail comme la construction d'un réseau pour partir à la chasse d'un autre réseau, où les forces des opérations spéciales travaillent avec des analystes du renseignement de retour sur une base commune. Les commandos, a t-il dit, peuvent ramasser des « petits détritus » de valeur sur les lieux, comme des documents ou des ordinateurs, qui seront exploités pour donner la chasse à la prochaine cible.







Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Tout le monde ne croit pas que Ben Laden est vraiment mort
La population chinoise a atteint 1,3397 milliard d'habitants en 2010 (recensement)
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?