Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.05.2011 13h20
Le Premier ministre pakistanais parle de la mort de Ben Laden : « sans nous, rien n'aurait été possible »

En visite à Paris, le Premier ministre pakistanais, Youssouf Raza Gilani, a accordé un entretien au journal Le Monde, publié jeudi 5 mai, où il revient sur la mort de Ben Laden et ses possibles conséquences.

Youssouf Raza Gilani affirme ainsi que son pays a coopéré avec les Etats-Unis et permis que l'opération de traque de Ben Laden aboutisse.

«Nous avons livré des éléments clés sur un des membres du réseau qui ont permis aux Américains de remonter la piste jusqu'à Oussama Ben Laden. Nous considérons que nous avons été partenaires et nous sommes mutuellement responsables du succès. Sans nous, rien n'aurait été possible», a-t-il déclaré au journal Le Monde.

Le Premier ministre pakistanais balaie les accusations de complaisance dont fait l'objet son pays estimant que «ces reproches ne sont pas fondés» et que «le Pakistan est la première victime du terrorisme».

Selon Youssouf Raza Gilani, «les réactions des groupes djihadistes fidèles à Oussama Ben Laden et désireux de venger sa mort vont être très violentes».

S'agissant enfin de l'Afghanistan, le Premier ministre pakistanais considère «qu'il ne peut pas y avoir de victoire militaire» et que la solution doit passer «par le dialogue entre Afghans, le développement du pays et la dissuasion contre ceux qui veulent prendre les armes ».





Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: trois millions d'habitants au Tibet, dont 90% sont des Tibétains
Chine : baisse sensible du nombre d'accidents de la route liés à l'alcool après l'entrée en vigueur de peines plus dures
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?