Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.05.2011 14h18
Accusé d'agression sexuelle, Dominique Strauss-Kahn pourra t-il encore être candidat aux élections présidentielles?

Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fonds monétaire international (FMI), a été accusé d'agression sexuelle, de tentative de viol et de séquestration, quelques heures après qu'une femme de chambre d'un hôtel de New York ait déposé une plainte à son encontre, et il a été arrêté samedi à l'aéroport international John F. Kennedy.

Dominique Strauss-Kahn, âgé de 62 ans, est un des favoris des élections présidentielles françaises de 2012. Selon une série de sondages menés récemment, le taux de soutien en sa faveur est plus élevé que pour Nicolas Sarkozy, étant donné que le rôle de FMI a grandi après l'éclatement de la crise financière mondiale, et le rôle de « sauveur » de Dominique Strauss-Kahn a été suivi de près par le grand public. Cependant, cette fois-ci, ce scandale risque de lui porter sans doute un coup dur en vue des élections présidentielles.

Selon Radio France Internationale, Marine Le Pen a dit le 15 mai que Dominique Strauss-Kahn allait perdre sa candidature aux élections présidentielles dans l'affaire. Ces propos ont été confirmés par Jacques Attali, ancien conseiller spécial de François Mitterrand, qui a révélé qu'il est impossible pour Strauss-Kahn de participer aux élections présidentielles, et qu'il ne sera sans doute plus non plus directeur général du Fonds monétaire international.

Jin Jing

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Le Sichuan se relève, trois ans après le séisme
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme