Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.05.2011 09h01
Le discours d'Obama jette les bases d'un processus de paix au Moyen-Orient (OLP)

Le récent discours du président américain Barack Obama a jeté les bases d'un processus de paix sérieux entre les Palestiniens et Israël, a annoncé lundi un responsable de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Yasser Abed Rabbo, secrétaire général du Comité exécutif de l'OLP, a déclaré qu'il serait possible de reprendre les négociations avec Israël, si celui-ci acceptait la dernière prise de position du président Obama, qui souhaite que la démarcation entre Israël et le futur Etat palestinien s'appuie sur la ligne d'avant 1967.

Pourtant, "Israël continue à nier les droits du peuple palestinien", a déploré ce responsable en commentant la réponse négative de l'Etat hébreu au discours du président Obama.

Parallèlement, un autre responsable de l'OLP, Ahmed Majdalani, a réaffirmé la position palestinienne sur la reprise des négociations : gel de la construction de colonies juives en Cisjordanie et sur d'autres territoires occupés par Israël en 1967.

Ce responsable a en outre exhorté l'Autorité palestinienne à poursuivre ses efforts pour demander en septembre la reconnaissance de l'Etat palestinien à l'ONU.

Les pourparlers israélo-palestiniens, parrainés par les Etats-Unis, ont été suspendus l'an dernier, suite à la reprise par Israël de la construction coloniale en Cisjordanie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois appelle la Chine, le Japon et la République de Corée à promouvoir la paix et la stabilité régionales
Chine/Pakistan : réception pour marquer le 60e anniversaire de l'établissement de leurs relations diplomatiques
L'informatique en nuage en Chine
La gravité de la conduite en état d'ivresse ne s'évalue que par le sang
La mauvaise qualité des championnats chinois, un handicap pour l'industrie du sport
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme