Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.05.2011 10h53
Les ministres égyptien et iranien des AE discutent de la reprise des relations diplomatiques

L'Egypte va examiner ses relations diplomatiques avec l'Iran suite aux élections législatives de septembre, a annoncé mercredi le ministre des Affaires étrangères Nabil el-Arabi à l'issue d'une rencontre avec son homologue iranien en Indonésie, selon l'agence de presse ofiicielle égyptienne MENA.

L'Egypte veut ouvrir un nouveau chapitre avec tous les pays, a indiqué M. El-Arabi à son homologue iranien, Ali Akbar Salehi, en marge d'une réunion ministérielle du Mouvement des pays non- alignés, tenue à Bali, en Indonésie.

El-arabe dit qu'ils ont discuté de la possibilité d'échanger des ambassadeurs avec l'Iran. Mais il a dit que ce n'était pas le bon moment pour élever les relations diplomatiques au niveau de l'ambassadeur, ajoutant qu'une telle décision serait examinée par le prochain parlement après les élections parlementaires prévues en septembre.

M. Salehi a décrit la réunion comme très importante et a officiellement invité M. el-Arabi à effectuer une visite à Téhéran, selon la MENA.

Après 30 ans de relations tendues, les responsables égyptiens et iraniens ont exprimé leur espoir de normaliseret d'améliorer des relations à longtemps difficiles après les manifestations anti-gouvernementales massives qui ont mis fin aux 30 ans de règne d'Hosni Moubarak en Egypte.

L'Egypte a affirmé que toute normalisation des relations avec l'Iran n'affecterait pas la sécurité des pays arabes dans la région du Golfe.

L'Iran avait rompu ses relations avec l'Egypte après la signature en 1978 l'accord de paix entre le Caire et Israël et l' asile accordé au Shah déchu iranien, Mohammad Reza Pahlavi.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine s'oppose à toute intervention étrangère en Syrie (porte-parole du ministère des A.E.)
Le Tibet célère le 60e anniversaire de sa libération pacifique
Regards sur l'avenir de l'Asie de l'Est
Face au fort pouvoir d'achat des chinois, le système de demande de visa touristique américain sera simplifié