Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.06.2011 08h15
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie

Les dirigeants des pays membres de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) se sont réunis mercredi à Astana, capitale du Kazakhstan, pour célébrer le 10e anniversaire de l'Organisation et formuler ses tâches pour la prochaine décennie.

Au cours de ce sommet, le président chinois Hu Jintao, le président russe Dmitri Medvedev, ainsi que d'autres dirigeants des Etats membres de l'OCS doivent passer en revue les acquis de celle-ci au cours des dix dernières années et élaborer les stratégies pour l'avenir.

Le président Hu doit prononcer un discours lors du sommet pour mettre en avant les propositions de la Chine concernant le développement de l'OCS au cours de la prochaine décennie, y compris les questions portant sur les relations de bon voisinage, la sécurité régionale, la coopération concrète et les échanges culturels entre les peuples, selon les responsables chinois présents à cette rencontre.

"Les chefs d'Etat des pays membres de l'OCS vont prendre des arrangements pour élargir la coopération en matière de politique, de sécurité, d'économie, d'échanges culturels entre les peuples et pour renforcer la capacité constructive de l'Organisation", a indiqué Cheng Guoping, assistant du ministre chinois des Affaires étrangères, lors d'un point de presse tenu la semaine dernière.

Le président chinois va discuter avec les dirigeants des autres pays membres de l'OCS des questions portant sur les moyens d'intensifier la coopération économique de cette entité régionale, a indiqué M. Cheng, ajoutant que la Chine allait fournir une assistance financière accrue aux autres Etats membres, dans la mesure de ses capacités.

Il a indiqué la Chine devrait bénéficier de la présidence tournante de l'OCS, après le sommet d'Astana, pour promouvoir la coopération en matière de sécurité et l'application de la loi dans le cadre de l'OCS, dans le but de combattre les "trois forces de mal", que sont le terrorisme, le séparatisme et l'extrémisme.

A l'issue du sommet, les dirigeants devraient publier une déclaration politique et un communiqué de presse.

"La déclaration est un document politique très important et c'est un guide pour l'action de l'Organisation de coopération de Shanghai pendant la période à l'avenir", a estimé M. Cheng.

Dans un article publié la semaine dernière, le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi a affirmé que le sommet d'Astana serait une réunion d'importance historique du fait qu'il aiderait à réviser le développement de l'institution au cours de la dernière décennie et à rédiger un plan pour l'avenir.

"Nous avons bien raison de croire qu'avec l'attention commune et des efforts de toutes les parties concernées, le sommet de l'OCS de mercredi sera couronné d'un grand succès", a ajouté le chef de la diplomatie chinoise.

Fondée le 15 juin 2001, l'OCS regroupe la Chine, la Russie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan. La Mongolie, le Pakistan, l'Iran et l'Inde sont des observateurs de l'Organisation.

Au cours de la dernière décennie, l'OCS a joué un rôle positif dans la promotion de la paix et de la stabilité régionale comme dans le développement économique et social des pays membres. Il est devenu l'une des institutions influentes en Eurasie.

La coopération de l'OCS couvre maintenant un large éventail de domaines tels que la sécurité, l'économie, les transports, la culture, les secours en cas de catastrophe et l'application de la loi, dont la sécurité et la coopération économique sont des priorités.

Pourtant, les situations internationales et régionales étant beaucoup plus complexes et volatile aujourd'hui qu'il y a dix ans, l'OCS a une tâche plus difficile pour consolider la sécurité régionale et promouvoir le développement commun.

Selon des analystes politiques, dans les dix prochaines années, l'OCS devrait mettre en place un système à part entière pour la coopération de sécurité dans la région.

L'organisation devrait poursuivre ses efforts dans le combat contre le terrorisme, le séparatisme et l'extrémisme, le trafic de drogue et d'autres crimes transnationaux, afin d'assurer la paix et le développement dans la région, ont-ils précisé.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
Les présidents chinois et kazakh s'entretiennent du partenariat stratégique bilatéral
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?