Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.06.2011 13h09
Japon: TEPCO entame les tests finaux du système de décontamination

La Tokyo Electric Power Co (TEPCO), opérateur de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, est entrée jeudi dans la phase finale de test d'un système récemment installée pour décontaminer les niveaux dangereusement élevés d'eau radioactive qui augment dans le complexe.

Le système de traitement de l'eau a passé le test initial aux premières heures de jeudi matin. TEPCO a alors déclaré que le système était vital pour traiter les grands volumes d'eau radioactive accumulés à la centrale et contenant en fin de compte la crise nucléaire.

Le nouveau système, qui comprend quatre dispositifs différends, fonctionnera en partie pour absorber le césium radioactif de 105000 tonnes d'eau radioactive – l'équivalent de 40 piscines olympiques – et le transformer en une substance solide afin de recycler l'eau et l'utiliser pour refroidir les réacteurs endommagés de la centrale. Le système sera pleinement lancé vendredi, d'après les responsables de TEPCO.

Si l'on n'arrive pas à décontaminer les quantités d'eau qui ne cessent d'augmenter, la centrale, située à 220 kilomètres au nord- est de Tokyo, n'aura plus de place où contenir l'eau et le liquide refroidissant utilisé pour refroidir les réacteurs de la centrale touchés par le séisme et le tsunami du 11 mars dernier. D'après TEPCO, ce scénario pourrait se produire en moins de quinze jours.

Le séisme et le tsunami du 11 mars ont déclenché la pire catastrophe nucléaire du monde depuis la crise de Tchernobyl en 1986, qui a entraîné l'évacuation obligatoire de milliers de personnes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine
Le marché des antiquités chinoises volées, un problème mondial
La menace militaire chinoise, un mythe à détruire