Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.06.2011 13h31
Un ancien diplomate américain en Chine annonce sa candidature à la présidentielle

Jon Huntsman, qui avait travaillé pour l'administration de Barack Obama jusqu'au mois d'avril comme ambassadeur américain en Chine, a annoncé mardi qu'il va briguer la présidence en 2012.

L'ancien gouverneur de l'Utah a officialisé sa candidature lors d'un discours au Liberty State Park dans le New Jersey, l'endroit même où l'ancien président Ronald Reagan avait entamé sa campagne victorieuse de 1980.

Le discours centré sur l'économie morose et la dette publique qui explose, a averti d'un avenir "non-américain" si les choses ne changent pas.

"Pour la première fois dans notre histoire, nous passons à la génération suivante un pays qui est moins puissant, moins compatissant, moins compétitif et moins confiant que celui que nous avons,» a-t-il déploré. "Ceci est totalement inacceptable et totalement anti-américain."

Avec l'entrée de Huntsman dans la course, le champ républicain a maintenant huit candidats officiels, notamment l'ancien gouverneur du Massachusetts Mitt Romney, l'ancien gouverneur du Minnesota Tim Pawlenty, l'ancien président du Congrès Newt Gingrich, les représentants au Congrès Michele Bachmann et Ron Paul, l'ancien sénateur de Pennsylvanie Rick Santorum et l'homme d'affaires Herman Caïn.

Jusqu'ici, Romney est considéré comme le favori, mais on est loin d'être certain s'il peut éventuellement remporter l'investiture républicaine.

Les expériences de Huntsman dans l'administration Obama seraient une arme à double tranchant, disent les analystes. Elle peut lui valoir moins de soutiens du camp d'extrême-droite qui est fortement anti-Obama. Ses opinions modérées pourraient travailler contre lui dans les primaires républicaines, où les électeurs conservateurs dominent. De l'autre côté, il peut se présenter comme quelqu'un qui comprend la politique étrangère, un avantage qui manque à ses rivaux.


[1] [2]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Prochaine visite en Chine d'un dirigeant de l'opposition de Libye
Recontre entre les présidents chinois et ukrainien
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident