Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.06.2011 13h08
Le PM japonais prêt à quitter ses fonctions après l'adoption de trois projets de loi

Le Premier ministre japonais Naoto Kan a déclaré lundi qu'il était prêt à démissionner après l'adoption de trois projets de loi clés, à savoir le deuxième budget supplémentaire pour la reconstruction, un projet de loi sur l'émission d'obligations et la facture d'énergie renouvelable.

C'est la première fois que M. Kan a clarifié les conditions de sa démission, ont commenté les médias locaux.

Kan est sous une pression immense de l'intérieur et l'extérieur de sa formation politique, le Parti démocrate du Japon, pour démissionner du poste de Premier ministre en raison de son manque d'esprit d'initiative après les catastrophes du 11 mars.

M. Kan a également créé deux postes ministériels dans le sillage des critiques croissantes sur sa gestion des de la double catastrophe du 11 mars et la crise nucléaire en cours à la centrale No 1 de Fukushima.

Ryu Matsumoto, 60 ans, a été nommé ministre de la reconstruction, a annoncé M. Kan plus tard lundi lors d'une conférence de presse.

Le ministre de la Justice Satsuki Eda, 70 ans, occupera en même temps les fonctions de ministre de l'Environnement, un poste laissé vacant par Matsumoto.

Goshi Hosono, 39 ans, conseiller spécial de M. Kan, a été, quant à lui, nommé ministre d'Etat en charge de la Gestion de la crise en cours à la centrale nucléaire de Fukushima.

M. Hosono a joué un rôle majeur dans la liaison entre le gouvernement et l'opérateur de la centrale, Tokyo Electric Power Co., depuis le déclenchement du pire accident nucléaire, après Tchernobyl, par le séisme du 11 mars et le tsunami.

M. Kan a indiqué que le remaniement va "prévenir la réoccurance " des incidents à Fukushima.

D'autres caciques du parti et de l'opposition ont pu également rejoindre le gouvernement. C'est le cas de Shizuka Kamei du parti au pouvoir et de Kazuyuki Hamada, chef de l'opposition.

Les catastrophes du 11 mars avaient touché les préfectures d'Iwate, Miyagi et Fukushima et avaient fait environ 27.000 morts ou disparus.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Premier ministre chinois appelle au renforcement de la coopération entre les entreprises chinoises et britanniques
La gare de Shanghai et Eastern Airlines vont lancer des services de transport combiné air-rail
Pourquoi la Chine a besoin d'une Union Européenne forte
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale