Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.06.2011 14h01
Grèce: des affrontements font au moins 8 blessés à Athènes

De violents affrontements ont éclaté entre jeunes et policiers anti-émeute dans le centre d'Athènes mardi et ont fait au moins huit blessés, alors que la grève nationale contre les nouvelles mesures d'austérité a paralysé le pays.

Au moins quatre manifestants et quatre officiers de police ont été blessés dans les affrontements devant le parlement, où 500 personnes environ ont jeté des pierres et des cocktails Molotov sur les forces de sécurité et ont incendié les poubelles et tentes des manifestants qui faisaient un sit-in. La police anti-émeute a répondu en jetant des bombes lacrymogènes.

Les violences ont entaché les marches et manifestations organisées à Athènes et dans d'autres villes grecques contre les dernières mesures d'austérité, qui comprennent des réductions de salaires, des augmentations d'impôts et un paquet de privatisation de 50 milliards d'euros (71,4 milliards de dollars américains).

Les députés entament leur deuxième journée de débat sur les mesures d'austérité qui doivent être adoptées mercredi et jeudi si la Grèce veut recevoir un autre paquet de fonds de renflouement au cours de la deuxième moitié du mois prochain.

Si les députés ne donnent pas leur feu vert, la Grèce pourrait devenir le premier pays de la zone euro à faire faillite, ce qui ferait trembler l'économie mondiale.

A Athènes, des dizaines de milliers de manifestants sont descendus dans les rues en brandissant des pancartes et en scandant des slogans contre l'austérité comme "Gardez vos mesures et quittez ce pays". La police a indiqué que 5000 policiers ont été déployés dans la ville.

En raison des perturbations nationales, la quatrième grève générale depuis le début de l'année, les bureaux de l'administration publique et les sites archéologiques du pays sont restés fermés, les hôpitaux ont fonctionné avec peu de personnel et les services de transport ont été perturbés.

Le parlement grec est prêt à voter sur le plan d'austérité mercredi. Le Premier ministre George Papandreou a appelé les députés et citoyens à remplir leur "devoir patriotique" et à soutenir le projet de loi, expliquant qu'il s'agissait du seul gilet de sauvetage disponible pour le pays endetté.

La ratification du programme d'austérité est une demande que l'Union européenne et le FMI, les principaux créanciers de la Grèce, ont formulé pour accorder à la Grèce plus de crédits.

Même avec les nouvelles mesures d'austérité et un second renflouement, de nombreux investisseurs continuent de penser que la Grèce se dirige droit vers la faillite car sa dette s'élève à 340 milliards d'euros.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des groupes et individus honorés pour leur excellent travail dans les affaires de Taiwan
Le Premier ministre chinois appelle au renforcement de la coopération entre les entreprises chinoises et britanniques
Pourquoi la Chine a besoin d'une Union Européenne forte
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale