Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.07.2011 13h39
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale

Les Etats-Unis maintiendront leur présence en Mer de Chine Méridionale mais n'afficheront aucun préjugé contre aucune des parties impliquées dans les disputes territoriales concernant cet endroit, a déclaré dimanche un responsable militaire américain de haut rang.

L'Amiral Mike Mullen, patron des chefs d'état-major conjoints américains, espère également que les armées chinoise et américaine développeront « des relations plus concrètes » à hauteur du rôle de plus en plus important de Beijing et de ses relations de plus en plus étroites avec Washington.

« La crainte que j'ai, entre autres, est que les incidents en cours ne déclenchent de mauvais calculs et des conséquences fâcheuses auxquelles personne n'aurait songé », a dit l'Amiral Mullen lors d'une conférence de presse organisée au début de sa visite de quatre jours en Chine dimanche matin, faisant allusion aux tensions croissantes en Mer de Chine Méridionale, où plusieurs pays de la région affichent des revendications territoriales.

« Nous avons une présence durable ici, et donc nous avons une responsabilité durable. Notre volonté est de soutenir fermement la résolution pacifique de ces différences », a t-il dit.

Cette visite intervient après que les Etats-Unis et les Philippines aient conduit un exercice naval conjoint de onze jours en Mer de Chine Méridionale.

Les Etats-Unis, l'Australie et le Japon aurait également conduit samedi un exercice militaire trilatéral au large des côtes de Brunei, près de la Mer de Chine Méridionale.

Dans le même temps, la Chine et les Philippines essaient de réduire la tension, avec les Ministres des Affaires Etrangères des deux pays qui se sont mis d'accord vendredi à Beijing pour ne pas laisser les désaccords affecter « l'image plus large de l'amitié et de la coopération ».

L'Amiral Mullen est arrivé tôt dimanche à Beijing. Sa visite est une réponse au voyage aux Etats-Unis en mai du Chef de l'Etat-major de l'Armée Populaire de Libération, Chen Bingde.

Lundi, l'Amiral Mullen aura des discussions avec le général chinois, et les deux officiers recontreront les journalistes ensemble. L'Amiral devrait aussi rencontrer d'autres dirigeants gouvernementaux et militaires chinois de haut rang, dont le Vice-président Xi Jinping.

Dimanche, l'Amiral Mullen a déclaré aux étudiants de l'Université Renmin de Chine, après y avoir prononcé un discours, que, en dépit de l'engagement de Washington de rester dans la région, les Etats-Unis n'ont aucun préjugé envers aucune des parties à la dispute.

« Mais en fait, les préjugés qu'ont les Etats-Unis sur ce sujet sont évidents », a dit Shi Yong, Directeur du Centre d'Etudes Américaines à l'Université Renmin de Chine.

« En ce moment, l'atmosphère des échanges militaires sino-américains est bonne, et l'Amiral Mullen a exprimé son point de vue de manière fort courtoise, mais la position de Washington est claire », a dit M. Shi, citant le discours de l'Amiral Mullen, dans lequel il a dit que Beijing devrait être plus « responsable » et que le droit de libre navigation dans les eaux internationales devrait être protégé en Mer de Chine Méridionale.

Le Gouvernement et l'armée chinoise avaient auparavant contesté les affirmations de Washington, disant que la navigation en Mer de Chine Méridionale n'avait jamais été affectée.

Pour autant, M. Shi a dit qu'il avait perçu le désir des deux armées de renforcer et de stabiliser leurs liens.

De son côté, l'Amiral Mullen a dit que les échanges entre les armées chinoise et américaine devraient prendre en compte le fait que la Chine n'est plus une « puissance émergente » mais déjà une « puissance mondiale ».

Et il est naturel qu'un pays qui possède des capacities économiques plus fortes souhaite développer son armée, a dit l'Amiral Mullen, ajoutant que cela veut dire aussi davantage de responsabilités et de transparence.

« C'est la raison pour laquelle je viens ici rendre visite au Général Chen. Nous avons besoin de construire des relations plus concrètes entre les deux armées », a dit l'Amiral Mullen.

Wang Chenyan et Reuters ont contribué à cet article.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine mettra en place son système de médecins généralistes avant 2020
Xi Jinping appelle à des communications régulières avec les partis européens
China Mobile accentue la pression sur Unicom
Les compagnies aériennes prêtes à affronter la menace du train à grande vitesse
Comment résoudre le problème de la Mer de Chine Méridionale