Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.07.2011 13h24
Les Etats-Unis déconseillent de voyager au Sud-Soudan

Quelque jours après l'indépendance formelle du Sud-Soudan, les Etats-Unis ont mis en garde mardi leurs citoyens contre tout voyage dans le nouveau pays d'Afrique, en invoquant des risques de violence.

"Le département d'Etat met en garde les citoyens américains contre les risques de voyager au Sud-Soudan, et recommande d'éviter tout voyage dans les Etats située dans la région frontalière entre le Soudan et le Sud-Soudan", a indiqué le département d'Etat américain dans un communiqué, précisant que les citoyens américains devaient éviter de se rendre dans les Etats du Nil haut, d'Unity et de Bar el ghazai occidental au Sud-Soudan, ainsi que dans ceux du Sud-Kordofan et du Nil bleu au Soudan, et dans le district administratif spécial d'Abyei.

Ces derniers mois, des escarmouches se sont déroulées dans la région entre les forces loyales au gouvernement soudanais et les troupes fidèles à l'Armée de libération du peuple sud-soudanais (SPLA), entraînant un renforcement des forces militaires stationnées des deux côtés de la frontière.

"En plus des combats sur place, les forces aériennes soudanaises ont bombardé des zones situées dans les Etats d'Unity et du Sud-Kordofan", a souligné le département américain.

Le Sud-Soudan est formellement devenu un pays indépendant samedi dernier. Toutefois, de nombreux problèmes clés restent en suspens entre les deux voisins, notamment la démarcation de la frontière, le statut de la région pétrolifère d'Abyei, la citoyenneté et la division des revenus pétroliers, ainsi que la dette extérieure. Les Etats-Unis ont exhorté les deux pays à parvenir à une solution rapide de ces problèmes en suspens.

"Vous devez faire preuve d'une attention extrême dans toutes les régions du Sud-Soudan", a indiqué le département d'Etat américain, soulignant qu'en plus des combats dans la région frontalière, il y avait au moins sept groupes de milices rebelles en conflit avec les forces de la SPLA dans diverses régions du Sud-Soudan.

"Le gouvernement sud-soudanais n'a qu'une capacité limitée pour combattre les crimes et assurer la sécurité des voyageurs en dehors de la capitale Juba", a averti le département d'Etat, ajoutant que le risque de crimes violents était également élevé à Juba.

En raison des incidents de sécurité de plus en plus nombreux, l'ambassade américaine à Juba a imposé un couvre-feu du 23H00 à 06H00, pour assurer la sécurité de son personnel, a annoncé le département d'Etat.

Par ailleurs, l'ambassade américaine a pris d'autres mesures pour protéger le personnel diplomatique américain vivant et travaillant au Sud-Soudan, en leur recommandant de voyager dans des véhicules blindés et d'obtenir à l'avance des permissions pour tout voyage hors de Juba.

"En raison des préoccupations de sécurité, les membres des familles du personnel du gouvernement américain ne sont pas autorisés à résider au Sud-Soudan", a ajouté le département d'Etat américain.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Maintenir la stabilité des prix à la consommation représente une des premières priorités, PM
La Chine reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale
L'exploitation commune est le premier choix stratégique pour la Chine et le Vietnam sur le problème de la Mer de Chine méridionale
China Mobile accentue la pression sur Unicom