Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.07.2011 15h54
L'Iran réfute les accusations américaines concernant l'Irak (officiel)

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast, a déclaré que les accusations du secrétaire américain à la Défense contre Téhéran concernant la situation en Irak est un "grand mensonge", a rapporté mardi la chaîne de télévision locale Press TV.

Léon Panetta, secrétaire américain à la Défense, a déclaré lundi que les Etats-Unis sont très inquiets face à l'Iran qui fournit des armes aux militants en Irak, après la mort de 15 soldats américains tués par des militants en Irak en juin.

M. Panetta a souligné que les Etats-Unis ne permettront pas la poursuite de l'armement des insurgés irakiens.

Le porte-parole iranien a déclaré: "Il semble que les Américains ne soient pas dans une situation favorable dans la région, surtout en Irak et en Afghanistan, et prennent donc toutes les mesures pour maintenir leur présence dans ces pays à tout prix", selon Press TV.

M. Mehmanparast a ajouté que Washington prenaient des mesures désespérées pour trouver une solution et prolonger son séjour dans la région "car les Américains doivent faire face à une vague d'opposition du peuple, du gouvernement et des partis irakiens, et qu'ils doivent quitter l'Irak d'ici la fin de l'année 2011 et l'Afghanistan d'ici la fin de 2014", selon Press TV.

Lundi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali-Akbar Salehi, a également rejeté les allégations de M. Panetta.

Les Etats-Unis doivent retirer leurs 46 000 soldats restants d'Irak d'ici le 31 décembre suite à l'accord 2008 signé avec le gouvernement irakien.

L'Iran a fait savoir qu'il était prêt à signer un accord de coopération militaire avec l'Irak pour sécuriser son voisin après le retrait américain.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Maintenir la stabilité des prix à la consommation représente une des premières priorités, PM
La Chine reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale
L'exploitation commune est le premier choix stratégique pour la Chine et le Vietnam sur le problème de la Mer de Chine méridionale
China Mobile accentue la pression sur Unicom