Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.07.2011 15h09
Le Parlement européen appelle à une évaluation appropriée de la politique antiterroriste

La politique antiterroriste doit correspondre aux menaces terroristes et se baser sur des preuves et non des suppositions, a indiqué mercredi le Parlement européen dans un communiqué.

Cette position a été exprimée dans une résolution adoptée mardi par la commission des libertés civiles du Parlement européen.

Les politiques de lutte contre le racisme et les discriminations représentent des outils essentiels pour prévenir et lutter contre la radicalisation et le recrutement de terroristes potentiels, qui représentent "la menace principale à long terme", souligne la résolution.

Dix ans après le déclenchement de la guerre contre le terrorisme suite aux attentats du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center de New York, la politique antiterroriste doit faire l'objet d'une évaluation adéquate, en particulier pour déterminer si les mesures qui ont été prises étaient basées sur des preuves ou sur de simples suppositions, estime ladite commission parlementaire.

Estimant que les mesures antiterroristes doivent correspondre au niveau des menaces, et être ajustées en fonction de celui-ci, les députés appellent la Commission européenne à dresser un aperçu des différentes politiques antiterroristes existant en Europe, aux niveaux européen et national, en vue de servir de base à l'évaluation.

La Commission européenne est invitée à présenter un rapport détaillé sur l'ensemble des fonds européens utilisés pour lutter contre le terrorisme, tels que les dépenses pour le personnel et les agences de l'Union européenne qui effectuent des missions antiterroristes, ainsi que pour les systèmes et bases de données informatiques. La Commission devrait également présenter une analyse de l'évolution du budget de l'Union en la matière depuis 2001, selon la commission parlementaire.

Cette dernière attache une attention spéciale aux victimes du terrorisme et est d'avis qu'un ensemble uniforme de règles doit être défini en vue de protéger et de soutenir les victimes du terrorisme, notamment les témoins.

Les députés soulignent la nécessité d'améliorer l'utilisation des données à des fins antiterroristes. Pour ce faire, la Commission européenne devrait présenter une proposition de législation sur la protection des données, qui devrait également s'appliquer au cadre de la politique étrangère et de sécurité commune, ajoutent-ils.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Entretiens entre de hauts officiers militaires chinois et américain à Beijing
Maintenir la stabilité des prix à la consommation représente une des premières priorités, PM
Chine-Etats-Unis : les discussions franches sont constructives
Pour le train à grande vitesse chinois, la vitesse est-elle tout ?
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale