Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.07.2011 08h57
Arrivée du président vénézuélien à Cuba pour une chimiothérapie

Le président vénézuélien Hugo Chavez est arrivé samedi soir à la Havane avec sa fille Maria, ont confirmé des sources vénézuéliennes à l'agence Xinhua.

M. Chavez est rentré à Cuba pour continuer à y recevoir le traitement médical pour le cancer détecté lors de sa visite précédente sur l'île en juin dernier.

Avant de se rendre à Cuba, M. Chavez a demandé l'approbation de l'assemblée nationale pour son départ hors du pays, et délégué quelques-unes de ses responsabilités au vice-président Elias Jaua.

Avant son départ, le président vénézuélien a indiqué samedi lors d'un rassemblement de ses partisans et de responsables gouvernementaux à Caracas qu'aucune autre cellule maligne n'avait été détectée dans son corps depuis les deux opérations de juin dernier. Mais il a aussi souligné le besoin de retourner à Cuba pour y recevoir une chimiothérapie qui devrait commencer samedi.

M. Chavez n'a pas donné de date exacte de retour, mais il a indiqué que ce traitement médical pourrait durer "quelques jours".

Il a aussi déclaré que lors de son séjour à Cuba, il suivra "jour par jour et minutes par minutes le développement intérieur du Venezuela".

Le président vénézuélien, 56 ans, a passé la plupart du mois de juin à Cuba où il a subi une première opération le 10 juin pour enlever un abcès pelvien. Cette opération a été suivie d'une seconde le 20 juin afin d'extraire une tumeur cancéreuse non spécifiée.

M. Chavez est rentré au Venezuela le 4 juillet avant de reprendre sous observation médicale stricte ses devoirs de chef d'Etat.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : fin de la construction de la première entreprise de traitement des eaux usées à Lhassa
La Chine a accompli tous les objectifs dans son Plan d'action sur les droits de l'homme (rapport d'évaluation)
La curieuse morale de certains medias occidentaux
Pour un monde à trois monnaies de réserve
Chine-Etats-Unis : les discussions franches sont constructives