Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.07.2011 15h54
Suspension d'une députée israélienne d'origine arabe

La députée arabe israélienne Hanin Zoabi a été suspendue lundi de la Knesset (parlement) israélienne à la suite de sa participation à la flottille pro-palestinienne de l'année dernière.

La Commission sur les ethnies de la Knesset a suspendu Mme Zoabi de toutes activités parlementaires, y compris la participation à tout débat à la Knesset, jusqu'à la fin de l'actuelle session d'été, qui se termine dans deux semaines. La commission a formulé la décision après l'embarquement de Mme Zoabi à bord du navire turc Mavi Marmara qui faisait partie de la flottille en route pour Gaza en mai 2010.

Des commandos israéliens étaient montés à bord des bateaux de la flotille lorsque les capitaines avaient refusé de renoncer à partir à Gaza. Dans l'affrontement qui s'en était suivi, neuf passagers avaient été tués alors que plusieurs soldats avaient été blessés.

"Le fait même qu'elle ait participé à la flottille, qui avait pour but de briser le blocus naval imposé à la bande de Gaza dans le cadre du conflit armé avec le Hamas, constitue une action qui viole la sécurité de l'Etat", a déclaré la commission dans sa décision.

La mesure contre Mme Zoabi intervient alors que plusieurs plaintes ont été déposées contre elle par ses collègues députés de la Knesset (MK), selon le service de presse local Ynet.

La député arabe a fermement condamné la Commission sur les ethnies dans un communiqué, estimant que sa participation rentre " dans le cadre de la liberté d'action légitime d'un membre de la Knesset". Elle a qualifié la suspension de sanction politique prise par la majorité extrême droite raciste au Parlement.

Mme Zoabi a déclaré à Xinhua lundi que sa participation à la flottille était une obligation morale, humaine et politique visant à lever le siège-inhumain contre le peuple de Gaza.

Mme Zoabi avait rejoint la flottille en route pour Gaza l'année dernière et a plus tard perdu ses privilèges de parlementaire, notamment son passeport diplomatique et le soutien financier pour l'assistance juridique. Certains députés l'ont accusée d'abuser de son statut de membre du parlement israélien.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Tibet lance sa première autoroute
Chine : fin de la construction de la première entreprise de traitement des eaux usées à Lhassa
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux