Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.07.2011 08h59
Les attaques d'Oslo choquent "la tranquille Europe", la Norvège défend ses valeurs (PAPIER GENERAL)

Après le double attentat d'Oslo, qui a choqué "la tranquille Europe", connue pour sa stabilité sociale, la Norvège a défendu ses valeurs de société ouverte et a promis de ne pas céder au terrorise.

"Tous les gouvernements s'attachent à la sécurité de leur peuple et nous prenons cet aspect avec beaucoup de sérieux", a déclaré le chef de la diplomatie norvégienne, Jonas Gahr Stoere.

"Mais je crois que vous trouvez maintenant, partout en Norvège, les valeurs d'une société ouverte. Nous ne céderons pas aux individus qui agissent en terroriste", a-t-il indiqué à Xinhua.

Jonas Gahr Stoere a tenu ces propos suite à l'explosion d'une bombe de forte puissance dans le centre d'Oslo et au massacre à l'arme à feu commis ensuite sur l'île d'Utoeya, proche de la capitale norvégienne.

Au moins 92 personnes ont été tuées dans le double attentat.

Selon les éléments fournis par la police norvégienne, sept personnes ont été tuées et neuf grièvement blessés dans l'explosion d'une bombe dans le centre-ville d'Oslo, tandis que 85 autres ont perdu la vie lors de la fusillade sur l'île d'Utoeya.

L'auteur présumé, Anders Behring Breivik, a reconnu sa responsabilité, a rapporté samedi la chaîne de télévision NRK, en citant son avocat.

Le suspect a déclaré qu'il pensait que ces actes étaient "atroces" mais "nécessaires", a indiqué son avocat Geir Lippestad.

A en croire le ministre norvégien, les deux attentats sont liés. "Cela a blessé notre démocratie et cela a blessé notre jeunesse", a martelé M. Stoere, ajoutant que la Norvège "viendrait en aide à ceux qui ont besoin de confort et de solidarité".

"Le risque est omniprésent. Mais je pense que la Norvége demeure une société sûre et que le gouvernement a la responsabilité de la maintenir en sécurité", a ajouté le ministre norvégien des Affaires étrangères.

Par ailleurs, un manuscrit de l'auteur présumé mis en ligne montre que l'attentat était programmée depuis l'automne 2009.

Le document de 1 500 pages, retrouvé sur Internet, a été mis en ligne par Behring Breivik lui-même, accompagné d'une vidéo d'une durée de 12 minutes, avant de lancer ses attaques. Le texte est rempli de commentaires de nature anti-multiculturaliste et de haine raciale.

Le manuscrit, intitulé "Déclaration d'indépendance de l'Europe", est signé du pseudonyme d'Andrew Berwich, un nom anglicisé du vrai nom du suspect : Anders Behring Breivik.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine s'engage à renforcer la coopération avec le Cameroun
La Chine compte 485 millions d'internautes et comment utiliser ces ressources ?
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux