Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.08.2011 15h47
AF 447: les enquêteurs du BEA n'ont pas montré la totalité de la boîte noire (PRESSE)

Des enregistrements contenus dans les boîtes noires du vol AF 447 n'ont pas été portés à la connaissance du public, ils révèlent notamment que, dans un premier temps, les pilotes n'ont pas modifié leur route en dépit de conditions météo défavorables, a rapporté vendredi le journal français Le Figaro.

Selon le journal, les conversations de l'équipage du vol AF 447 peu avant le drame ne reflètent pas le professionnalisme que la corporation des pilotes cherche à dépeindre depuis le début de la semaine.

Une source proche de l'enquête a donné accès au Figaro à une partie des enregistrements dans le cockpit (le CVR). Sur les deux heures d'enregistrement contenues dans les boîtes noires, seules dix minutes ont en effet été publiées, mais allégées de certains éléments à charge.

Il est 00h15 à bord du vol AF 447. Alors que tous les avions présents sur la zone ont choisi ou vont choisir de modifier leur route pour éviter une zone de cumulonimbus, le commandant de bord du vol AF 447 dit à son collègue: "On ne va pas se laisser emmerder par des cunimbs". Les "cunimbs" sont les cumulonimbus chargés de glace qui peuvent entraîner un givrage des sondes Pitot. L'AF 447 est le seul avion, la nuit du 1er juin, à avoir poursuivi sur une route rectiligne. Il ne modifiera sa trajectoire que de 12 degrés en arrivant à proximité du phénomène météo. Il sera alors trop tard pour l'éviter, indique Le Figaro.

D'après le journal français, vingt minutes avant le crash, le commandant de bord annonce : "Ça va turbuler quand je vais aller me coucher". Puis au moment de quitter le cockpit :"Bon allez, je me casse". Le commandant de bord est donc allé se coucher en connaissance de cause juste avant les turbulences qui ont marqué le début du drame.

Le journal a indiqué un autre élément qui n'a pas été porté à la connaissance du grand public pour l'instant. Les enquêteurs ont fait savoir, il y a une semaine, que le commandant de bord avait été recalé à son examen en janvier 2007 (son "adaptation en ligne") avant de l'obtenir un mois plus tard.

"Personne n'est en mesure d'expliquer cet échec car, selon nos informations, deux ans après le drame, le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) attend toujours le dossier 'training' des pilotes susceptible de l'éclairer sur le niveau réel de l'équipage. Il espère pouvoir faire figurer ces éléments, qu'Air France n'a pas souhaité lui transmettre, dans son rapport définitif prévu pour le début 2012", a rapporté Le Figaro.

Le vol AF447 est parti le 31 mai 2009 de Rio de Janeiro pour Paris, l'avion a eu un accident quelques heures après le décollage, faisant 228 morts, soient tous les membres de l'équipage et tous les passagers à bord.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine exprime son opposition vis-à-vis du Livre blanc de la Défense japonaise
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)
Pourquoi l'accident meurtrier du train à grande vitesse chinois s'est produit ?
Quotidien du Peuple : les forces sociales essentielles aux opérations de secours suite à l'accident ferroviaire meurtrier en Chine