Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.08.2011 13h15
Les États-Unis doivent s'attaquer aux défis budgétaires de long terme : Obama

Le véritable défi économique pour les députés américains consiste à prendre des mesures efficaces pour améliorer la viabilité budgétaire à long terme, a déclaré lundi le président des États-Unis Barack Obama après l'abaissement vendredi par l'agence Standard & Poor's de la note de crédit du pays, auparavant au plus haut niveau.

Lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, M. Obama a reconnu que la plus grande économie au monde avait un problème budgétaire, tout en soulignant que les problèmes économiques du pays était « résolvables » avec une volonté politique suffisante.

S'adressant aux journalistes, M. Obama a exprimé l'espoir que cette baisse de note donnerait aux députés un sentiment d'urgence renouvelé les poussant à s'attaquer au défi de long terme du budget du pays.

Quels que soient les commentaires des agences de notation, les États-Unis ont toujours été et seront toujours un pays « triple A », a fait valoir M. Obama.

« Les marchés continuent de renforcer notre crédit et notre place parmi les plus sûrs au monde. Le défi pour nous est de nous attaquer à nos déficits sur le long terme », a-t-il ajouté.

Les États-Unis ont vu leur notation dégradée par S&P « non pas parce qu'ils doutent de notre capacité à payer notre dette si nous prenons les bonnes décisions, mais parce qu'ils doutent, à cause du mois de disputes auquel on a assisté sur le plafond de la dette, de la capacité de notre système politique à agir », a-t-il souligné.

« Nous savions dès le départ qu'un débat prolongé sur le plafond de la dette, un débat dans lequel la menace de faillite serait utilisée comme un outil de négociation, pourrait causer des dégâts énormes à notre économie et à celle du monde », a déclaré M. Obama après la secousse provoquée par cette correction de note sur les marchés financiers.

M. Obama a promulgué la semaine dernière une loi prévoyant un relèvement du plafond d'emprunt du pays jusqu'en 2013 et une réduction des déficits de plus de 2 billions de dollars, toutefois ce plan n'atteint pas le seuil de 4 billions de dollars que réclamait S&P pour éviter une baisse de note.

M. Obama a fait valoir qu'il ne restait plus de marge pour réduire les dépenses intérieures et militaires du pays, mais les députés pourraient prendre des mesures supplémentaires, y compris une réforme fiscale, pour demander aux plus riches une contribution appropriée, ou encore des ajustements légers des programmes d'assurance santé, pour rééquilibrer les comptes du gouvernement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : le typhon Muifa frappera la province du Shandong
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)