Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.08.2011 15h43
La police arrête sept personnes entrées par effraction dans l'ambassade libyenne à Stockholm

La police suédoise a arrêté jeudi sept personnes qui avaient précédemment fait illégalement irruption dans le bâtiment de l'ambassade de Libye dans le pays.

"Le but est d'arrêter ceux qui ont fait irruption dans l'ambassade et qui se sont engagés dans des actions criminelles", a déclaré le porte-parole de la police Kjell Lindgren à l'Agence suédoise TT Nouvelles.

Il a été rapporté que sept personnes ont fait irruption dans l'ambassade vide libyenne dans la matinée et ont accroché un drapeau de l'opposition libyenne sur le mur. Certains d'entre eux se sont tenus sur les fenêtres et ont menacé de se suicider si la police tente de pénétrer dans le bâtiment.

Quelque 15 policiers ont été envoyés sur les lieux d'abord tandis qu'une ambulance et des pompiers sont arrivés vers midi puisqu'un liquide inflammable et des briquets ont été aperçus par la fenêtre.

Un groupe de 20 policiers ont fait irruption dans l'ambassade deux heures plus tard en grimpant à travers une fenêtre et en brisant simultanément la barrière de l'immeuble. Tous les sept occupants ont été arrêtés sans que personne ne soit blessé.

Les partisans de l'opposition libyenne ont tenté de pénétrer dans l'ambassade deux fois en mars et avril.

L'ambassade a été vidée il y a longtemps, depuis que la Suède a refusé de reconnaître la mission diplomatique envoyée par le gouvernement libyen en mars.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine s'engage à augmenter son assistance au Mozambique
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale