Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.08.2011 16h10
Belgique : le Premier ministre sortant et le formateur royal s'engagent à respecter les objectifs fixés dans le Programme de stabilité de l'UE

Le Premier ministre sortant belge Yves Leterme et le Formateur royal Elio Di Rupo se sont engagés mardi à respecter les objectifs fixés dans le Programme de stabilité de l'Union européenne (UE), dans un communiqué commun rendu public à l'issue de leur entretien sur l'élaboration du budget 2012.

Ils se sont rencontrés comme prévu pour faire le point sur l'état budgétaire du pays et sur la question de savoir qui devrait présenter le budget de l'année prochaine. La Belgique n'a pas de gouvernement fédéral de plein exercice depuis le 22 avril 2010, où M. Leterme avait démissionné suite à une crise socio-politique entre les francophones et les flamands.

MM. Leterme et Di Rupo ont décidé à cette occasion de travailler de concert sur les mesures budgétaires 2012 et les mesures socio-économiques structurelles. Le Premier Ministre en affaires courantes sera alors associé aux travaux des négociateurs pour la formation d'un nouveau gouvernement fédéral.

Si les négociations devaient prendre plus de temps, le gouvernement en affaires courantes présenterait les mesures budgétaires 2012. Le Formateur sera alors tenu informé en permanence par le Premier ministre de l'avancement de ces travaux.

L'exécution du budget 2011, qui doit permettre de respecter les objectifs du Programme de stabilité déposé en avril dernier auprès de la Commission européenne, fait l'objet d'un suivi attentif, a déclaré M. Leterme .

MM. Leterme et Di Rupo ont souligné que la Belgique a parfaitement réussi à maîtriser ses finances publiques, obtenant ainsi en 2010 des résultats budgétaires nettement meilleurs que ceux auxquels elle s'était engagée à l'égard de l'UE.

Constatant que la Belgique a enregistré l'une des évolutions les plus faibles de l'endettement public parmi les pays de la zone euro, ils ont rappelé leur attachement au respect des objectifs fixés pour 2012 et les années suivantes dans le Programme de stabilité.

Pour ce faire, MM. Leterme et Di Rupo se sont mis d'accord sur le fait que d'importantes mesures d'assainissement seront absolument indispensables. Des mesures structurelles à plus long terme seront également nécessaires pour le défi financier que représente l'allongement de la vie.

Dans les jours qui viennent, M. Di Rupo doit mener des négociations avec les présidents de huit partis flamands et francophones qui avaient accepté de négocier, en l'absence de la première formation politique de Flandre, la Nouvelle Alliance flamande (N-VA), qui refuse jusqu'ici tous les compromis présentés.

La Belgique est plongée dans une crise qui dure d'ores et déjà 429 jours, du fait de l'impossibilité pour les partis flamands et francophones de s'entendre sur des questions essentiellement liées à l'avenir de la cohabitation des deux communautés, notamment autour de Bruxelles.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Hu Jintao en tournée d'inspection dans la province du Guangdong
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale