Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.08.2011 15h23
Libye : la France se réjouit de l'arrivée des rebelles à Tripoli et prépare l'après-Kadhafi (Synthèse)

La France s'est réjouie lundi de la percée des rebelles libyens à Tripoli, capitale du pays et bastion du régime du colonel Mouammar Kadhafi, et prépare l'après-Kadhfi en proposant une réunion du Groupe de contact sur la Libye.

"Tout est en train de basculer. C'est un grand sujet de satisfaction. La France a pris des risques calculés. La cause était juste", a ainsi déclaré le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, lors d'une conférence de presse.

Alors que la bataille de Tripoli fait rage, M. Juppé a annoncé la proposition par le gouvernement français d'"une réunion extraordinaire du Groupe de contact (sur la Libye) au plus haut niveau dès la semaine prochaine à Paris", en vue de dresser une feuille de route sur l'après-Kadhafi.

Le ministre français des Affaires étrangères a cependant souligné qu'"il appartient aux Libyens seuls de construire la Libye de demain".

Le président Nicolas Sarkozy s'est, quant à lui, entretenu lundi au téléphone avec le Premier ministre du Conseil national de transition (CNT, opposition libyenne), Mahmoud Jibril, l'invitant se rendre en France mercredi et à qui il a assuré la continuation du soutien français.

Le président français a appelé aussi les forces qui sont encore fidèles au colonel Kahdafi à "se détourner sans délai de l'aveuglement criminel et cynique de leur chef en cessant immédiatement le feu, en déposant les armes et en se mettant à la disposition des autorités libyennes légitimes". Les médias français ont réagi positivement à l'annonce de l' entrée des troupes rebelles dans Tripoli, saluant "le début de la fin" (Le Figaro) du régime de Kadhafi ou encore "le bras de fer" ( Libération) en cours entre rebelles et ancien régime.

"Ce n'est plus désormais qu'une question de temps. Le tyran et ceux qui le soutiennent n'ont aucune chance d'échapper à leurs assaillants et à la colère d'un peuple soumis à la dictature depuis 42 ans", constate l'éditorialiste du Figaro.

Dans son éditorial, le journal Le Monde affirme que "c'est la victoire d'un effort international où la France et le Royaume-Uni ont occupé une place de premier rang".

"Libye : une victoire occidentale", renchérit l'hebdomadaire français L'Express, qui titre ainsi l'édito vidéo mis en ligne sur son site web. "C'est parce que les occidentaux ont empêché Benghazi d'être rayée de la carte qu'aujourd'hui Kadhafi tombe", peut-on y lire.

Le journal Le Monde, pour sa part, appelle à préparer l'après- Kadhafi, comme le suggère le titre de son éditorial : "Après la guerre, gagner la paix".

"Le Conseil national de transition (CNT), l'organe politique de l'opposition, devra faire la preuve de sa capacité à rassembler. Et à gérer la manne pétrolière, dans un contexte de forts clivages régionaux. L'unité et la stabilité du pays dépendent du respect des droits fondamentaux par la partie victorieuse. La responsabilité des Occidentaux est aussi d'y veiller", préconise-t- il.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Hu Jintao appelle à former des cadres compétents
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Beijing ne devrait pas être classée au huitième rang des villes chinoises
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains