Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.08.2011 08h46
Un haut législateur iranien appelle à une non-intervention des étrangers dans la formation d'un nouveau gouvernement libyen

Un haut législateur iranien a annoncé mardi que des étrangers ne devraient pas intervenir dans la formation d'un nouveau gouvernement libyen, a rapporté l'agence de presse locale ISNA.

"Nous espérons qu'un gouvernement démocratique pourrait être formé sur les demandes publiques bientôt en Libye et que des étrangers pourraient arrêter leur intervention", a indiqué Kazem Jalali, le rapporteur de la Commission chargée de la politique étrangère et de la sécurité nationale au Parlement iranien.

M. Jalali a appelé les puissances occidentales à "éviter de poser de nouveaux problèmes pour le nouveau gouvernement", rapporte l'agence de presse ISNA.

"L'actuelle situation montre qu'un leadership dictatorial qui n'est pas basé sur un vote populaire, est voué à s'effondrer", a déclaré M. Jalali, cité par ISNA.

Il a ajouté que les opérations menées par des étrangers en Libye n'avaient pas entraîné de succès et que "l'OTAN a fait des efforts pour créer une balance entre les forces de Kadhafi et l'opposition. La volonté du peuple reste le vainqueur final".

Les rebelles libyens sont entrés dimanche à Tripoli, capitale du pays et ont déclaré lundi dans l'après-midi avoir pris le contrôle de plusieurs quartiers de la ville.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : Hu Jintao appelle à former des cadres compétents
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Beijing ne devrait pas être classée au huitième rang des villes chinoises
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains