Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.08.2011 13h13
Libye: conférence internationale le 1er septembre à Paris, opérations militaires poursuivront jusqu'à ce que Kadhafi "ne représentera plus une menace" (Sarkozy)

Une conférence internationale sur la Libye sera organisée le 1er septembre à Paris, a déclaré mercredi le président français Nicolas Sarkozy, qui a affirmé que les opérations militaires de la coalition ne cesseront à moins que le colonel Kadhafi ne représente plus une menace pour le peuple libyen.

Le président français a décidé "en plein accord" avec le Premier ministre britannique David Cameron de "convoquer une grande conférence internationale pour aider la Libye libre de demain, pour bien montrer que nous passons à l'avenir", a déclaré M. Sarkozy lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre du Conseil national de transition (CNT) libyen Mahmoud Jibril, à la présidence française.

Cette conférence, prônée par Paris depuis lundi suite à la prise en contrôle de la capitale libyenne par les rebelles libyens, est fixée désormais au 1er septembre à Paris, a précisé M. Sarkozy.

La conférence va "au-delà du Groupe de contact" créé à la conférence de Londres du 29 mars pour coordonner les actions internationales visant à résoudre la crise libyenne, selon le président, qui envisage y inviter le secrétaire général des Nations-Unis Ban Ki-moon ainsi que les représentants brésiliens, chinois, indiens et russes.

Selon le président français, les opérations militaires de la coalition en Libye "cesseront dès que Kadhafi et ses séides ne représenteront plus une menace pour le peuple libyen". Sinon elles continueront "tant que nos amis libyens en auront besoin".

M. Jibril a indiqué pour sa part que le combat en Libye "n'est pas encore terminé", affirmant qu'il est à Paris "pour demander de l'aide dans ce combat".

"Il y a aussi un combat pour reconstruire le pays", a-t-il poursuivi.

En ce qui concerne la reconstruction du pays, M. Jibril se dit favorable à une présence de certain nombre d'observateurs de l'ONU en Libye, précisant que le chiffre d'observateurs pourrait varier entre "quelques centaines et 200". Mais l'envoi de ces observateurs doit être décidé en consultation avec le CNT, a-t-il souligné.

M. Jibril est en visite à Paris mercredi sur l'invitation du président Sarkozy, avec qui il s'est entretenu pendant 45 minutes avant la conférence de presse.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine appelle toutes les parties en Syrie à "la plus grande retenue"
Les microblogs sont la voix du peuple
Beijing ne devrait pas être classée au huitième rang des villes chinoises
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes