Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.09.2011 10h06
Pays arabes au coeur de la conférence des ambassadeurs à Paris

Le monde arabe était au coeur de l'ouverture de la conférence annuelle des ambassadeurs de France tenue mercredi à Paris: après avoir salué "le printemps arabe" qui avait secoué plusieurs pays arabes depuis le début d'année, le président français Nicolas Sarkozy a mis en garde la Syrie ainsi que l'Iran, et a appelé l'Union européenne à parler d'une même voix sur le processus de paix au Moyen-Orient.

Après avoir débuté son allocution par un hommage aux jeunes manifestants dans "le printemps arabe", qui est d'une "importance historique", M. Sarkozy a durci son ton contre Damas et Téhéran.

Le président syrien Bachar al-Assad avait commis "l'irréparable " contre son peuple, a estimé M. Sarkozy, qui s'est engagé à faire "tout ce qui est légalement possible" pour que "les aspirations du peuple syrien à la liberté et à la démocratie" triomphent.

Il a ensuite mis en garde l'Iran de la possibilité d'une " attaque préventive" contre ses sites nucléaires, si Téhéran poursuit ses activités nucléaires.

"Ses ambitions militaires, nucléaires et balistiques constituent une menace croissante qui pourrait conduire à une attaque préventive contre les sites iraniens, qui provoquerait une crise majeure", a indiqué le président.

L'Iran fait l'objet d'intenses pressions dues aux sanctions imposées par les pays occidentaux qui le soupçonne de vouloir fabriquer des armes nucléaires sous le couvert d'un programme nucléaire civil. Cette accusation a été rejetée formellement à maintes fois par l'Iran, qui affirme que son programme nucléaire est purement à des fins civiles.

A l'approche de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, M. Sarkozy a également évoqué le processus de paix au Proche- Orient, dans l'impasse depuis plus d'un an. Il a appelé les 27 pays de l'Union européenne à s'exprimer "d'une seule voix" sur l'éventuelle reconnaissance d'un Etat palestinien.

"Je souhaite que les 27 pays de l'Union européenne s'expriment d'une seule voix. Ensemble, nous devons assumer nos responsabilités. La France va prendre des initiatives, nous voulons l'unité de l'Europe", a déclaré M. Sarkozy.

Le chef de l'Etat français avait suggéré en mai dernier, dans une interview avec un magazine français, la reconnaisance de l'Etat palestinien aux Nations Unies à l'automne si le processus de paix demeure figé.

La Conférence des ambassadeurs de 2011 se déroule de mercredi jusqu'à vendredi. Cette conférence rassemble une fois par an les ministres et les secrétaires d'Etat français des affaires étrangères, l'ensemble des chefs de mission diplomatique français et les responsables de l'administration centrale du ministère français des Affaires étrangères.

Source: xinhua

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Libye : la Chine proclame son soutien aux Nations-Unies
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon