Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 02.09.2011 08h35
L'ONU planifie l'avenir post-conflit de la Libye (SYNTHESE)

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon et son conseiller chargé du règlement du conflit libyen ont annoncé mardi qu'ils se sont mis d'accord sur la façon d'introduire une mission intégrée et politique dans le pays d'Afrique du Nord ravagé par des mois de conflits.

"Mon objectif est d'envoyer le personnel de l'ONU sur le terrain le plus vite possible, sous un mandat solide du Conseil de sécurité", a déclaré M. Ban dans un communiqué consacré à la situation en Libye.

Avec l'aide de son conseiller spécial de l'ONU pour la planification post-conflit en Libye, Ian Martin, le secrétaire général, en consultations avec le Conseil national de transition (CNT) en Libye, a conçu un plan de base pour la Libye post-conflit.

Selon lui, le plan fonctionnera sous trois principes, et le premier étant que les Libyens décident eux-même de la reprise et la stratégie post-conflit de leur pays.

"Notre plus important travail consiste à assurer que les efforts multilatéraux, régionaux et bilatéraux soient complémentaires et correspondent à la volonté des Libyens (...) et cela demande au CNT de rédiger des priorités claires, à court terme et à long terme", a indiqué M. Ban.

Le deuxième principe, selon lui, consiste à des réponses en temps opportun aux demandes par les autorités libyennes dans les tâches telles que la restauration de la règle de droit, le renforcement des institutions, la protection des droits de l'Homme, ainsi que l'accélération du rétablissement économique.

Pour le secrétaire général, la coordination des travaux, -- le troisième principe --, est crucial pour le succès des efforts visant le redressement et la reconstruction en Libye.

"Nos équipes de travail sur le terrain travailleront étroitement avec les autorités locales de sorte que la confusion et la multiplication de nos efforts soient mis au minimum et que les ressources financières ne soient pas gaspillées", a-t-il fait savoir.

S'adressant à la presse suite à des consultations à huis clos sur la Libye, M. Martin, de son côté, a indiqué que les perspectives semblent bonnes pour le plan du secrétaire général.

"Ce qui est clair, c'est qu'il existe une forte volonté, au sein du Conseil et de la part du CNT, selon laquelle l'Onu joue un rôle clé dans le soutien à toute assistance internationale en Libye à l'avenir", a-t-il indiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Où va la confiance des Chinois ?
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon