Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 02.09.2011 16h31
A une conférence à Paris, Ban Ki-moon promet le soutien de l'ONU à la Libye

Lors d'une Conférence internationale de soutien à la Libye nouvelle qui s'est déroulée jeudi à Paris, en France, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki- moon, a rappelé que la communauté internationale devait agir de manière coordonnée et rapide en soutien au Conseil national de transition (CNT) libyen et favoriser l'appropriation nationale de la transition par la population et les dirigeants libyens.

« Trois principes vont gouverner notre travail. Premièrement, l'appropriation nationale. Le futur de la Libye doit résolument rester entre les mains du peuple libyen », a déclaré jeudi Ban Ki- moon dans un discours prononcé à l'occasion de cette conférence.

« Deuxièmement, la rapidité de la réponse. Il est essentiel que la communauté réponde quand cela est nécessaire et non pas des semaines ou des mois après », a-t-il ajouté, soulignant que le CNT a identifié un certain nombre de secteurs nécessitant le soutien de la communauté internationale.

Parmi ces domaines figurent la promotion d'un dialogue national, la rédaction d'une constitution et la restauration des services publics ainsi que la consolidation de l'Etat et le lancement d'un processus électoral. La protection des droits de l'homme et le soutien à la justice transitionnelle et le développement économique sont également des secteurs identifiés par le CNT.

« Le troisième principe est une coordination efficace. Notre travail le plus important est de garantir que les efforts multilatéraux, bilatéraux soient complémentaires et correspondent aux souhaits des Libyens », a dit Ban Ki-moon. I l a aussi évoqué les défis humanitaires notamment les besoins des 860.000 personnes qui ont quitté le pays depuis le mois de février dernier. Il a souligné qu'il y avait une pénurie de médicaments, de nourriture, de carburant et des difficultés pour la population d'accéder à l'eau potable, a-t-il souligné.

« Nos plus grands défis immédiats sont humanitaires », a-t-il insisté avant d'inviter les partenaires à une rencontre sur la Libye à New York, au siège de l'ONU. « Je souhaite vous informer que j'ai l'intention de vous inviter à une réunion de haut niveau sur la Libye le 20 septembre prochain en marge de la 66e session de l'Assemblée générale » des Nations Unies, a souligné le chef de l'ONU.

« Cette réunion sera l'occasion de faire le point sur la situation et de calibrer nos efforts en appui à la Libye nouvelle et à ses citoyens », a-t-il conclu.

Avant la conférence, le secrétaire général de l'ONU a rencontré séparément le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Nabil El-Arabi, le président du Conseil national de transition libyen, Mustafa Abdel Jalil, et le président de la Commission de l'Union africaine, Jean Ping, a indiqué son porte-parole.

Lors d'une conférence de presse, Ban Ki-moon a réitéré son appel à l'appropriation nationale de la transition et à la mise en place d'une coordination efficace.

« En travaillant étroitement avec les dirigeants libyens nous limiterons au minimum la confusion et la duplication des efforts. Le temps et les ressources financières ne doivent pas être gaspillés », a dit le Secrétaire général. « Les Nations Unies sont prêtes. Je compte sur le plein soutien de la communauté international », a-t-il conclu.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Un vice-Premier ministre chinois inaugure la première Exposition Chine-Eurasie à Urumqi
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient